BFMTV

Arles: trois gardiens de prison blessés par un détenu

La contrôleuse générale des prisons propose "l'interdiction des matelas au sol" pour les détenus.

La contrôleuse générale des prisons propose "l'interdiction des matelas au sol" pour les détenus. - Joel Saget - AFP

Un des gardiens a été "sérieusement" blessé mais son pronostic vital n'est pas engagé.

Trois gardiens de la prison d'Arles ont été blessés dont un "sérieusement" samedi après-midi par un détenu muni d'un couteau au cours d'un parloir, a-t-on appris auprès de la police des Bouches-du-Rhône.

"Deux gardiens ont été légèrement blessés et un autre plus sérieusement, mais ses jours ne sont pas en danger", a indiqué la Sûreté départementale des Bouches-du-Rhône, confirmant une information de La Provence.

Le détenu s'est retranché dans la salle des parloirs sans retenir personne en otage. Les visiteurs qui se trouvaient sur place ont pu être évacués, a précisé la même source.

Le détenu interpellé

Une équipe régionale d'intervention et de sécurité l'a interpellé vers 19H15 et pris en charge par la police judiciaire de Marseille pour être placé en garde à vue, a précisé le ministère de la Justice dans un communiqué.

"Les agents ont été pris en charge immédiatement: leur état est rassurant ce soir", a ajouté le ministère. Le Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti "salue le professionnalisme des agents qui sont intervenus et s'entretiendra avec les agents agressés ou leur famille dans la soirée", est-il précisé.

La maison centrale d'Arles qui a ouvert en 1991, accueille les personnes détenues condamnées à une longue peine ou présentant des risques. Elle est prévue pour accueillir 157 places.

H.G. avec AFP