BFMTV

Ariège: "Pas de défaillance dans l'encadrement", selon l'avocat de la colonie

L'avocat du centre de vacances s'est exprimé pour la première fois sur BFMTV.

L'avocat du centre de vacances s'est exprimé pour la première fois sur BFMTV. - -

Ludovic Serrée de Roch, l'avocat du centre de vacances de Saint-Bernard-d'Ascou, dans l'Ariège, s'est exprimé pour la première fois à propos de l'enfant de 8 ans décédé la semaine dernière. Selon lui, "le comportement du centre de vacances n'est pas à remettre en cause".

L'avocat du centre de vacances de Saint-Bernard-d'Ascou, dans l'Ariège, où un enfant de 8 ans est mort après s'être plaint de maux de ventre, s'est exprimé pour la première fois sur BFMTV. "Le comportement du centre de vacances n'est pas à remettre en cause", a-t-il déclaré.

"Trop tôt pour s'exprimer sur la cause du décès"

Concernant la qualité de l'eau, qui est soupçonnée d'avoir causé la mort de l'enfant, l'avocat du centre de vacances, Ludovic Serrée de Roch, a affirmé être toujours "dans l'attente des résultats des analyses".

Cependant, selon lui, "il est sûr qu'il y avait une antériorité des problèmes de l'eau". L'avocat assure que "le centre de vacances s'associe à la tragédie de [la famille de l'enfant décédé]" et que la colonie "souhaite que toute la lumière soit faite sur cette affaire".

"Il est trop tôt pour s'exprimer sur la cause du décès", a continué l'avocat, affirmant que la colonie de vacances était composée de "professionnels aguerris".

M. K.