BFMTV

Après les attentats, la sécurité privée en plein boom

En réponse au risque terroriste, les entreprises ont renforcé leurs mesures de sécurité, en particulier dans les espaces publics. Les particuliers recourent également aux même services de sécurité privée, gonflant le chiffre d’affaires de ce secteur en plein essor.

Depuis 2000, le chiffre d’affaires du secteur de la sécurité privée ne cesse d’augmenter, particulièrement depuis les attentats de 2015, selon les chiffres de l’INSEE. L’intensification des contrôles dans les espaces publics a représenté une aubaine pour ce secteur d’activité. Les installations de système de surveillance et de télésurveillance se sont renforcées dans les centres commerciaux et salles de spectacle. La multiplication des services de garde et de patrouille a également été favorable à l’emploi d’agents de sécurité.

Ainsi, depuis 2010, le chiffre d'affaires des entreprises de la sécurité privée a augmenté de près de 26%. Cette hausse s'accélère après l'attaque de Charlie Hebdo: près de 11% supplémentaire pour la seule année 2015

Ce renforcement des mesures de sécurité post-attentats engendre un coût supplémentaire pour les entreprises. D’autant plus que le prix des prestations a particulièrement augmenté en 5 ans, avec néanmoins une stabilisation depuis le troisième trimestre de 2015. En 2016, les services de sécurité privée rendus aux entreprises coûtent 8% plus cher qu'en 2010. 

L’essor de la sécurité privée attire de nouvelles entreprises, toujours plus nombreuses dans ce secteur.

Une nouvelle application propose par exemple de s’offrir en ligne les services d’un garde du corps, pour plus d’une centaine d’euros pour quatre heures de service. Les particuliers vont désormais recourir aux mêmes services de sécurité privée que les entreprises, dans un climat toujours plus anxiogène.

Emeline Gaube