BFMTV

Annecy: des femmes réclament le droit de nager seins nus à la piscine municipale

La piscine des Marquisats à Annecy

La piscine des Marquisats à Annecy - Google Street View

Le règlement de la piscine municipale stipule que "la tenue des usagers doit être à tout moment décente sous peine d'exclusion immédiate".

Afin de protester contre le règlement de la piscine des Marquisats qu'elle estime "discriminatoire", Céline Saint Julien, une habitante d'Annecy en Haute-Savoie a décidé d'organiser samedi dernier l'événement "Free the nipple" (Libérez les tétons, en français) au cours duquel les femmes étaient invitées à se baigner seins nus.

Pour de comprendre la genèse de cette histoire, il convient de remonter quinze jours plus tôt, lorsque l'instigatrice s'était fait reprendre par un maître-nageur alors qu'elle nageait topless. Selon Le Dauphiné Libéré, le règlement de la piscine municipale stipule que "la tenue des usagers doit être à tout moment décente sous peine d’exclusion immédiate. Le port du monokini est toléré sur les zones identifiées au sein des établissements."

Scandalisée par les événements, Céline Saint Julien a, quelques jours plus tard, décidé de la création de cet événement au cours duquel "bikini, monokini, une pièce, homme, femme, trans..." sont invités à venir "secouer un peu l'establishment annécien." Pour cette dernière, " les seins ne sont pas un organe sexuel" et "faire un règlement différent en fonction du sexe ou/et genre est discriminatoire."

Facebook
Facebook © Free the nipple à Annecy

5 personnes ont participé à l'opération

Retour au weekend dernier. En compagnie de cinq autres personnes, la jeune femme est parvenue à pénétrer dans la piscine seins nus sans que les maîtres-nageurs n'interviennent. "Ils ont dû avoir consigne de ne rien dire", estime-t-elle sur les réseaux sociaux.

"Personnellement, je retournerais m’entraîner torse nu", conclut-elle, ponctuant son message d'un émoji doigt d'honneur.