BFMTV

Angers: un balcon s'effondre, 4 morts et un blessé en "urgence absolue"

Le balcon d'un immeuble récent s'est effondré à Angers samedi soir. Quatre personnes sont mortes, et 14 autres ont été blessées.

Quatre personnes sont décédées et 14 autres ont été blessées, après l'effondrement d'un balcon dans un immeuble d'Angers samedi soir, a-t-on appris auprès de la préfecture de Maine-et-Loire. Certaines sont blessées "sérieusement" mais aucune n'est en danger de mort. "On a des urgences mais ce sont des personnes dont le pronostic vital n'est pas engagé", précise sur BFMTV Michel Pichon, directeur de garde au CHU d'Angers.

Quatre jeunes entre 18 et 25 ans décédés

Quant aux victimes, il s'agit de trois jeunes hommes de 21, 23 et 25 ans et une jeune fille de 18 ans, tous "d'Angers mais aussi du département, et de la région", ajoute encore Michel Pichon. Sept hommes et sept femmes, âgés d'entre 18 et 27 ans, ont été blessées. Quatre sont "grièvement atteints", les dix autres "plus légèrement" blessés. Six d'entre eux auraient d'ailleurs déjà quitté les deux hôpitaux où ils avaient été conduits. "Beaucoup d'autres, [qui participaient à cette fête] sont choquées psychologiquement", a indiqué une source proche de l'enquête.

Une quinzaine de personnes sont mobilisées par le CHU sur l'événement. Une cellule d'accueil des familles a été mise en place et une Cellule d'urgence médico-psychologique a été déclenchée. Le maire LR de la ville, Christophe Béchu a, quant à lui, exprimé ses pensées pour les familles.

La cause accidentelle privilégiée

Selon les premiers éléments de l'enquête, ces jeunes se trouvaient sur le balcon, situé au troisième étage de l'immeuble, lorsque l'accident s'est produit, peu avant minuit. Ils fêtaient une pendaison de crémaillère. Le balcon s'est écroulé pour une cause encore inconnue, entraînant les balcons des deux étages inférieurs, qui étaient vides. L'immeuble était récent, selon la même source. "La cause de cet accident dramatique est de toute évidence accidentelle", a jugé une source proche de l'enquête. 

Un important dispositif de sécurité a été déployé autour du bâtiment, situé dans le centre ville de la préfecture du Maine-et-Loire. 70 pompiers sont intervenus, ainsi que la cellule sauvetage déblaiement de Saumur. L'essentiel du déblaiement des gravats a été effectué ce dimanche matin, et les quatre corps ont été retrouvés. Les secours ne cherchent plus de victimes. 

Des experts étaient à l'oeuvre dans l'appartement du troisième étage pour effectuer des relevés. La police scientifique prenait des photos de l'immeuble. De source proche de l'enquête, une information judiciaire devrait être rapidement ouverte pour établir les circonstances du drame.

A. K. avec AFP