BFMTV

Anesthésiste soupçonné d'empoisonnements à Besançon: le parquet retient 17 nouveaux cas

Le procureur de la République de Besançon s'est exprimé ce jeudi lors d'une conférence de presse sur le deuxième volet de cette affaire.

Le parquet de Besançon a annoncé jeudi avoir engagé des poursuites contre l'anesthésiste Frédéric Péchier pour "empoisonnement sur personne vulnérable" visant 17 nouveaux cas d'empoisonnements présumés, qui s'ajoutent aux sept pour lesquels il avait déjà été mis en examen en 2017.

"Ce sont 17 dossiers qui ont été retenus" portant sur des arrêts cardiaques survenus lors d'interventions chirurgicales sur des patients âgés de 4 à 80 ans dont "sept n'ont pas survécu", a détaillé le procureur de la République Etienne Manteaux, précisant qu'il avait requis le placement en détention du médecin.

Un peu plus tôt, le procureur avait indiqué que l'anesthésiste était présenté ce jeudi à un juge d'instruction pour une potentielle mise en examen et un placement en détention après 48 heures de garde à vue.

Benjamin Rieth avec AFP