BFMTV

Alpes-Maritimes: une femme sortie de l'eau à la piscine à cause de son paréo

La femme souhaitait cacher ses complexes hérités de ses trois grossesses. (image d'illustration)

La femme souhaitait cacher ses complexes hérités de ses trois grossesses. (image d'illustration) - AFP

Le débat sur le port du burkini sur les plages ne cesse de susciter des polémiques. A Vence, près de Nice, une femme a été obligée de sortir de la piscine municipale par les employés communaux chargés de la sécurité des lieux car elle portait un paréo, rapporte Nice-Matin.

L'habitante, âgée de 36 ans, portait un maillot de bain deux pièces et un paréo en licra pour, semble-t-il, cacher ses complexes, rapporte le quotidien, ce qui ne semble pas avoir suscité la compassion des maîtres-nageurs. Après avoir demandé à la mère de famille de quitter le bassin, le ton est monté suscitant l'intervention de la police municipale.

Pour le maire de Vence, ses employés communaux ont agi avec discernement faisant appliquer le règlement de l'établissement qui comporte un liste de vêtement interdits. Si l'élu considère que le paréo "n'est pas un vêtement de bain traditionnel", il n'en reste pas moins qu'il ne figure pas dans cette liste.

Ce nouvel incident a connu un précédent. Cet été, les maîtres-nageurs de Vence sont intervenus à plusieurs reprises pour obliger des visiteurs à sortir de l'eau. Des interventions toujours liées à la tenue vestimentaire des nageurs.

J.C.