BFMTV

Alexandre Benalla a quitté l'Élysée avec un téléphone crypté et un quatrième passeport

Alexandre Benalla devant la commission d'enquête du Sénat.

Alexandre Benalla devant la commission d'enquête du Sénat. - Bertrand GUAY / AFP

L'Elysée a omis de réclamer à l'ancien chargé de mission un quatrième passeport de service et un téléphone crypté secret-défense, révèle Le Canard enchaîné.

L'affaire Benalla n'en finit décidément pas. Alors que doivent reprendre les auditions de la commission d'enquête du Sénat ce mercredi, Le Canard Enchaîné à paraître ce même jour révèle que le directeur de cabinet d'Emmanuel Macron, Patrick Strzoda, a oublié de réclamer à Alexandre Benalla un quatrième passeport de service ainsi qu'un téléphone classé secret-défense, quand il a été licencié. 

"Un passeport de service délivré le 28 juin 2018" a notamment été oublié par l'Elysée. "Un laisser-passer à la couverture noire qui facilite le passage des frontières et permet de voyager sans visa dans certains pays", rapporte le Canard, qui précise qu'Alexandre Benalla disposait, au total, "de quatre passeports spéciaux: deux diplos et deux de service".

Un téléphone ultrasécurisé

Mais le journal rapporte aussi que l'Elysée avait également omis de réclamer un téléphone classé secret-défense de type Teorem d'une valeur de 2.500 euros. "Le 11 janvier, l'avocate de Benalla a donc proposé au Château de restituer ce portable fabriqué par Thalès", détaille encore le Canard Enchaîné. "Elle a aussi déposé le passeport de 2018 au Ministère de l'Intérieur".

Alexandre Benalla, ancien chargé de mission de l'Elysée, est suspecté d'avoir utilisé un de ces passeports diplomatiques pour des voyages en Afrique alors qu'il avait affirmé sous serment avoir laissé ces documents dans son bureau de l'Elysée dont il a été congédié fin juillet. Le Quai d'Orsay a affirmé avoir alors réclamé à deux reprises - en juillet et septembre et sur demande de l'Elysée -, les passeports à Alexandre Benalla. En vain, selon le ministère.

Jeanne Bulant