Mis à jour le
Le philosophe et académicien Alain Finkielkraut, en 2014
 

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris du chef d'"injure publique en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion, par parole, écrit, image, ou moyen de communication au public par voie électronique". Ce dimanche, le ministre de l'Intérieur indique qu'un suspect a été identifié.

Votre opinion

Postez un commentaire