BFMTV

Air France mis en examen pour homicides pour le Rio-Paris

Débris repêché par l'armée brésilienne dans l'Océan atlantique de l'Airbus A330 qui assurait la liaison Rio de Janeiro-Paris. La compagnie Air France a été mise en examen vendredi pour homicides et blessures involontaires dans l'enquête sur la catastrophe

Débris repêché par l'armée brésilienne dans l'Océan atlantique de l'Airbus A330 qui assurait la liaison Rio de Janeiro-Paris. La compagnie Air France a été mise en examen vendredi pour homicides et blessures involontaires dans l'enquête sur la catastrophe - -

PARIS (Reuters) - La compagnie Air France a été mise en examen vendredi pour homicides et blessures involontaires dans l'enquête sur la catastrophe...

PARIS (Reuters) - La compagnie Air France a été mise en examen vendredi pour homicides et blessures involontaires dans l'enquête sur la catastrophe du vol Rio-Paris, dans laquelle ont péri 228 personnes en 2009, a annoncé son avocat Fernand Garnault.

Cette mesure a été notifiée à son directeur général, Pierre-Henri Gourgeon, et ses avocats par la juge d'instruction Sylvie Zimmerman, lors d'une audition au palais de justice de Paris.

La veille, le constructeur Airbus avait été mis en examen pour les mêmes motifs.

Les deux sociétés estiment que toute recherche de responsabilité est prématurée puisqu'aucune cause de la catastrophe n'a pu être déterminée à ce jour, l'épave de l'appareil et ses enregistreurs de vols restant introuvables.

Un nouvelle campagne de recherche de l'épave de l'Airbus A330 doit commencer ces prochains jours au large du Brésil. Il s'est abîmé en mer dans la nuit du 31 mai au 1er juin 2009, emportant dans la mort des passagers de 32 nationalités, dont 72 Français et 59 Brésiliens.

Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse