BFMTV

Agression de Yuriy à Paris: le point sur l'enquête

Une rivalité entre deux bandes de jeunes de Paris et Vanves est désormais au coeur de l'enquête. Sans qu'il ne soit possible de dire pour l'heure si Yuriy en faisant partie ou s'il est une victime collatérale.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a évoqué un "acte immonde". Le 15 janvier dernier, Yuriy, un adolescent de 15 ans, a été gravement agressé par une dizaine d'individus, sur la dalle Beaugrenelle, dans le XVe arrondissement de Paris. La scène, filmée par une caméra de surveillance, a été largement relayée sur les réseaux sociaux et a suscité un vif émoi.

Le jour de l'agression, le jeune homme rentre de son collège du XVe arrondissement, accompagné de deux amis. Selon les premiers éléments de l'enquête, une bande de jeunes s'approchent alors d'eux.

Une bagarre entre bandes rivales

Les amis de Yuriy parviennent à prendre la fuite, mais l'adolescent trébuche et tombe au sol. Il est alors rapidement encerclé par la dizaine d'individus qui s'acharnent sur lui. Les forces de l'ordre sont rapidement alertées par des témoins. À leur arrivée, les agresseurs avaient pris la fuite.

Une massette et une barre de fer ont été retrouvés sur les lieux de l'accident, a par ailleurs appris BFMTV d'une source proche de l'enquête.

Selon nos informations, la bande qui a agressé Yuriy est originaire de Vanves, une commune des Hauts-de-Seine limitrophe de Paris. Plusieurs témoins ont rapporté avoir entendu les agresseurs crier "c'est nous, Vanves".

Une première bagarre, qui avait éclaté entre une bande de Vanves et un groupe de Beaugrenelle, où a été attaqué le jeune homme, pourrait être le point de départ des événements du 15 janvier dernier. Selon nos informations, un membre de la bande de Vanves aurait été passé à tabac et cette dernière serait venue se venger. Pour le moment, les enquêteurs ne savent pas si Yuriy est une victime collatérale de cette vendetta. Rien n'atteste pour l'heure qu'il est lié au groupe de Beaugrenelle et est décrit par ses proches comme un enfant sans histoires.

L'état de Yuriy reste préoccupant

En urgence absolue, Yuriy a été transféré à l'hôpital et placé en coma artificiel devant l'étendue de ses blessures. "Ils lui ont ouvert le crâne, il a le bras cassé, les doigts, les côtes", a raconté sa mère, Nataliya Kruchenyk, au micro de BFM Paris. Cette dernière a lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux, où elle communique quotidiennement, pour récolter des informations sur l'agression.

Si ce samedi, Nataliya Kruchenyk a confié que son fils commençait "à se réveiller et à bouger un peu" mais qu'il était "trop tôt pour parler de séquelles", son état semble s'être dégradé dans la nuit. Sur Instagram ce dimanche, elle confie qu'"aujourd'hui, ça ne va pas du tout".

Dominique Rizet avec Fanny Rocher