BFMTV

Affaire Kulik: les questions qui se posent après la tentative de suicide de Willy Bardon

Reconnu coupable de l'enlèvement et la séquestration suivis de mort d'Elodie Kulik en 2002, Willy Bardon a tenté de mettre fin à ses jours en ingurgitant un pesticide à l'annonce du verdict.

Coup de théâtre dramatique aux Assises de la Somme vendredi. Willy Bardon a tenté de se suicider après avoir été condamné à la peine maximum pour l'enlèvement et la séquestration suivis de mort d'Elodie Kulik, une employée de banque de 24 ans enlevée, violée, étranglée, puis brûlée en janvier 2002 près de Tertry (Aisne). "Il ne supporterait pas de retourner en prison", a expliqué son avocat, Stéphane Daquo.

Que s'est-il passé au moment du verdict ?

Peu avant 20 heures vendredi, la cour d'assises d'Amiens a condamné Willy Bardon à 30 ans de réclusion pour l'enlèvement et la séquestration suivis de mort d'Elodie Kulik en 2002. Ce dernier a toujours clamé son innocence, jusqu'à ses derniers mots prononcés au procès:

"Je peux comprendre la douleur de Monsieur Kulik. Mais je n'y étais pas Monsieur Kulik. Je vous le jure, je suis innocent."

  • Dans le box des accusés, ce dernier a alors ingurgité un produit toxique, qu'il avait dans sa poche, en buvant le contenu d'une bouteille d'eau.

"Le produit ingéré (...) est un pesticide appelé le Temik. C'est un produit extrêmement dangereux", "qui a des effets à la fois sur le système nerveux et le système cardio-vasculaire", a indiqué le procureur Alexandre de Bosschère ce samedi soir.

Abattu et tremblant, il a été évacué d'urgence par les pompiers vers l'hôpital d'Amiens sud. Vendredi soir, il se trouvait alors en réanimation dans un état grave, annonçait à l'Agence France Presse le procureur d'Amiens Alexandre de Bosschère.

"Il est tout à fait clair que Willy Bardon a tenté de se suicider (...) Il avait indiqué à plusieurs reprises à des proches qu'il ne supporterait pas de retourner en prison", a déclaré son avocat Stéphane Daquo, qui a annoncé son intention de faire appel, assurant "ne pas comprendre" la décision de la Cour.

Comment a réagi la famille d'Elodie Kulik ?

Un geste qualifié de "terrible et inattendu" par Maître Didier Seban, représentant Jacky Kulik au micro de Franceinfo, avant d'ajouter:

"C'est quelque chose d'insupportable de voir un homme certes, qui a été condamné, mais faire une telle tentative de suicide à la fin d'un procès aussi dur est éprouvant pour tout le monde".

Le père de la victime s'est dit "soulagé" du verdict qui "rend enfin justice à Elodie", tout en regrettant le geste de l'accusé.

"Je pourrai aller demain sur leur tombe et dire que j'ai fait mon travail", a-t-il déclaré vendredi soir, évoquant aussi son épouse Rose-Marie, décédée.

Dans quel état se trouve actuellement Willy Bardon ?

Samedi en fin de journée, Willy Bardon était "en phase de sortie progressive du coma" mais son état "reste critique dès lors que l'on n'est pas sorti de cette phase" a souligné le procureur.

L'accusé de 45 ans reste "sous escorte policière constante au centre hospitalier".

Comment Bardon a pu se procurer ce produit ?

"On ne sait pas comment il a pu cacher ça", ni "comment il a pu cacher ça" alors qu'il avait "été fouillé", s'est étonné dans un premier temps devant la presse le procureur, précisant que Willy Bardon avait confié à un "proche" qu'il "attenterait à ses jours s'il était condamné".

"Il faudra déterminer s'il y a eu un défaut de vigilance et à quel moment. C'est un produit de petite taille, qu'il a nécessairement dissimulé sur lui. Il était libre jusqu'à son jugement, il a donc pu se le procurer par lui-même", a ajouté le magistrat auprès du Parisien.

  • Une enquête a été ouverte par le parquet d'Amiens "pour déterminer les circonstances des faits", a-t-il également indiqué.
Esther Paolini avec AFP