BFMTV

Affaire Kerviel: l’avocat de la Société Générale "éberlué" par les déclarations de l’enquêtrice

Jean Veil, avocat de la Société Générale.

Jean Veil, avocat de la Société Générale. - BFMTV

L'affaire Jérôme Kerviel rebondit de nouveau lundi. Alors que la policière qui avait dirigé l'enquête sur les conditions de la perte de 4,9 milliards d'euros déclarée en janvier 2008 par la Société Générale a exprimé ses doutes sur le dossier, dans lequel l'ex-trader a été condamné, l'avocat de la Société Générale a réagi sur BFMTV.

L'enquêtrice dit avoir "eu le sentiment, puis la certitude que la hiérarchie de Jérôme Kerviel ne pouvait ignorer les positions prises par ce dernier", selon des éléments de son audition rapportés par le site Mediapart. "J’ai été éberlué par la lecture de cet article, qui comprend les déclarations de Mme Le Roy", a déclaré ce lundi sur BFMTV Jean Veil, l’avocat de la Société Générale.

Nathalie Le Roy, qui ne travaille plus aujourd'hui dans un service de police, a notamment évoqué le témoignage d'un ancien salarié de la banque. Opérant au sein de l'entité "risques opérationnels", il a assuré à l'enquêtrice que "l'activité de Jérôme Kerviel était connue" et affirmé avoir alerté sa hiérarchie par le biais d'un message électronique "avec une tête de mort pour attirer leur attention". Jean Veil a ainsi estimé:

"Mme Le Roy ne s'est jamais ouverte en sept ans de ce ressenti. Cela sort aujourd'hui comme un lapin d'un chapeau".

Pour lui la policière "ne s'appuie que sur des sensations". Un nouveau procès civil doit se tenir du 20 au 22 janvier 2016 pour établir la répartition des responsabilités dans cette perte. De son côté, Jérôme Kerviel a saisi lundi soir la commission de révision pour faire annuler sa condamnation.

P.P.