BFMTV

Affaire Junca: l'enfant aurait séjourné dans une cave avant sa mort

BFMTV

Pour la première fois dans l'enquête sur la mort d'Alexandre Junca, adolescent tué à coups de marteau à Pau (Pyrénées-Atlantiques) en juin 2011, la compagne du principal suspect a déclaré que l'enfant a été séquestré dans une cave avant sa mort.

"Mme Fatima Ennejah a fait des déclarations devant la juge d'instruction, Lucile Pichenot, disant que l'enfant aurait séjourné dans la cave de son ancien appartement qui se trouve dans un immeuble dans le centre de Pau, sachant que depuis les faits cet immeuble a été entièrement rénové", a déclaré à une correspondante de l'AFP le procureur de la République à Pau, Jean-Christophe Muller.

Selon l'édition en ligne du journal Sud Ouest, Fatima Ennejah aurait déclaré: "Je suis chez moi et j'entends des hurlements d'enfants qui viennent de la cave". Puis, mettant en cause le principal suspect dans cette affaire, son ancien compagnon Mickaël Baehrel, elle a déclaré avoir reconnu sa voix disant "prends ça et ferme-là".

Elle aurait également affirmé s'être rendue dans la cave et y avoir découvert le corps de l'enfant inanimé.

Mercredi, "des investigations par la police scientifique et technique vont avoir lieu", a ajouté le procureur, soulignant qu""il s'agit de déclarations fluctuantes de Mme Ennejah qui doivent être vérifiées".