BFMTV

Affaire Barbarin: l'enquête pour "non-dénonciation" d'actes pédophiles classée sans suite

Le procureur a annoncé lundi 1er août que l'enquête pour "non-dénonciation" d'actes pédophiles et "non-assistance à personne en danger" dans laquelle le cardinal Barbarin était mis en cause avait été classée sans suite.

L'enquête pour "non-dénonciation" d'actes pédophiles et "non-assistance à personne en danger" dans laquelle le cardinal Philippe Barbarin a été mis en cause, a été classée sans suite, a annoncé le procureur lundi 1er août. 

Au terme d'une enquête préliminaire ordonnée en mars, le procureur Marc Cimamonti a estimé que les infractions visées n'étaient pas constituées, notamment celle particulièrement sensible de la "non-dénonciation".

Des victimes du père Bernard Preynat, mis en examen fin janvier pour des agressions sexuelles commises sur des scouts lyonnais il y a plus de 25 ans, reprochaient au cardinal de ne pas avoir dénoncé les agissements du religieux à la justice et de l'avoir laissé en poste trop longtemps dans une paroisse où il était au contact d'enfants.