BFMTV

AF 447 Rio-Paris: les familles reçues mardi

BFMTV

Elles veulent en savoir plus, comprendre comment l'A330 d'Air France reliant Rio et Paris en juin 2009 a terminé sa course dans l'Atlantique. Les familles des victimes seront reçues mardi par le Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) au siège de l'organisme, au Bourget (Seine-Saint-Denis).

Objectif: faire le point sur la mise en oeuvre des recommandations émises par l'organisme à la suite de cet accident. Les familles de victimes disent "attendre beaucoup de cette rencontre, et pas seulement un simple suivi de recommandations édulcorées pour arranger les professionnels de l'aéronautique".

Les familles se demandent ainsi "pourquoi la modification de la chaîne de dégivrage, de toute évidence à l'origine des gels des tubes Pitot (sondes permettant de déterminer la vitesse d'un aéronef, NDLR), n'a pas été analysée par le BEA, malgré une forte recrudescence d'incidents de ce genre durant l'année qui a précédé le crash

L'accident d'un A330 d'Air France, qui s'était abîmé dans l'océan Atlantique au large du Brésil le 1er juin 2009, avait coûté la vie aux 228 passagers et membres d'équipage. La justice poursuit son instruction en vue d'éventuelles responsabilités pénales. Air France et Airbus sont mis en examen depuis mars 2011 pour homicides involontaires.

V.D. avec AFP