BFMTV

Adolescente tuée à Nantes par un récidiviste: Schiappa dénonce une "situation très grave"

Marlène Schiappa a réaffirmé le souhait du ministre de la Justice de solliciter l'inspection générale de la justice dans le dossier de l'adolescente retrouvée morte le 20 août, à Nantes.

"C'est un sujet très grave et très sensible". Au micro de BFMTV, la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté Marlène Schiappa est revenue sur le cas de cette jeune fille violée et tuée à Nantes par un homme de 45 ans, multirécidiviste.

La ministre a tout d'abord adressé ses pensées "à la mémoire de cette jeune fille et à ses proches". Elle a dénoncé une "situation très grave" et a rappellé que le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti avait sollicité l'inspection générale de la justice pour se saisir du dossier, pour voir s'il y a eu "disfonctionnement en matière de suivi judiciaire".

"C'est un sujet très grave et très sensible et on ne peut évidemment pas se satisfaire de la situation telle qu'elle est", a ajouté Marlène Schiappa.

Samedi, l'auteur présumé des faits a été déferré au parquet de Nantes après avoir reconnu le meurtre et le viol de l'adolescente. La victime avait été retrouvée dans les combles d'une habitation en feu, le 20 août dernier, à Nantes.

Âgé de 45 ans, le suspect avait été libéré de prison en 2016 après avoir purgé une peine de 18 ans de réclusion criminelle pour neuf viols, trois tentatives et une agression sexuelle commis entre 2001 et 2003.

Corentin Nicolas