BFMTV

700.000 euros de bijoux volés: 2 hommes interpellés après un cambriolage dans les Alpes-Maritimes

(Photo d'illustration) Une voiture de police.

(Photo d'illustration) Une voiture de police. - LOIC VENANCE

5 personnes ont été interpellées mardi, suspectées d’être à l’origine d’un cambriolage qui a eu lieu en septembre dernier dans une bijouterie à Saint-Laurent-du-Var. Une partie du butin, dont la valeur est estimée à 700.000 euros, a été retrouvée.

Ils étaient tombés du ciel, ou plutôt du faux-plafond. Deux hommes de 35 ans ont été interpellés mardi en Seine-Saint-Denis, suspectés d’être les auteurs d’un cambriolage commis il y a neuf mois dans une bijouterie de Saint-Laurent-du-Var. Trois autres personnes, soupçonnées d’avoir revendu le butin, ont également été arrêtées lors d’une opération de la police judiciaire de Nice, appuyée par des effectifs de la police judiciaire parisienne.

C’est au petit matin que le vol a eu lieu. Le 9 septembre dernier, les employés d’une bijouterie haut-de-gamme située dans le centre commercial Cap 3000 ont découvert l’une de leurs vitrines vidée de son contenu. A l’intérieur, il y avait des bijoux pour femme dont la valeur a été estimée à 700.000 euros. Rapidement, le mode opératoire semble défini: les cambrioleurs sont passés par le faux-plafond.

“Ils sont passés par les gaines techniques, explique à BFMTV.com une source policière. Il fallait une bonne connaissance des lieux, c’est une opération qui a été bien préparée, il fallait de la dextérité.”

Un centre commercial en travaux

Les investigations se portent à la fois sur les vidéos de surveillance, pour identifier des personnes qui ont fait le repérage des lieux. A cette époque, le centre commercial est en travaux. Les premières recherches vont s’orienter vers des ouvriers du chantier, et notamment un plaquiste qui s’est envolé au lendemain du vol. L’homme est originaire de la région parisienne, tout comme l’un de ses amis, un professeur, présent également à Saint-Laurent-du-Var au moment du cambriolage.

Les prélèvements et analyses réalisés par la police scientifique et technique vont confirmer cette piste. Mais les deux hommes restent introuvables. L’essentiel du travail des enquêteurs s’est concentré sur la localisation des suspects. Mission accomplie au mois de mars: les deux hommes se trouvent à Stains en Seine-Saint-Denis. En pleine période de confinement, il est difficile pour les policiers d’intervenir.

“Un des deux a mis un peu plus de temps à se confiner, confie une source proche de l’enquête. Nous avons attendu qu’il soit bien stabilisé pour aller l'interpeller.”

Les policiers ont monté une opération mardi dernier. Les deux hommes de 35 ans, déjà connus des services de police, ont été interpellés ainsi que trois autres personnes soupçonnées d’avoir revendu une partie du butin. Un quart des bijoux a été retrouvé lors des perquisitions, l’autre partie a été écoulée sur toute la France.

“Ils ont vu la vulnérabilité des lieux, ils ont vu une opportunité, ils se sont dit qu’il y avait un coup à faire”, conclut un enquêteur.
https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV