BFMTV

14-Juillet: incidents en marge des festivités en Île-de-France

Des policiers à Paris (photo d'illustration).

Des policiers à Paris (photo d'illustration). - Thomas Oliva - AFP

Quelque 100 personnes ont été placées en garde à vue à Paris et 109 en Seine-Saint-Denis dans la nuit de lundi à mardi, lors d'incidents et de violences urbaines qui ont touché l'Ile-de-France en marge des festivités du 14 juillet, a-t-on appris de sources judiciaires.

À La Courneuve (Seine-Saint-Denis), "une médiathèque, l'école de la deuxième chance (qui forme en alternance des jeunes adultes sans diplôme ni qualification, ndlr) et un commerce alimentaire ont été incendiés" dans la nuit, a détaillé une source judiciaire. À Neuilly-Plaisance, une voiture de la police municipale a également brûlé, a-t-elle ajouté. Les locaux de la police municipale y ont été "assiégés par une centaine d'individus", selon Grégory Goupil, secrétaire régional adjoint du syndicat Alliance.

Le climat a également été tendu dans le XIXe arrondissement de Paris et dans le Val-de-Marne, selon des sources policières, qui notent que les interpellations, notamment après des jets de mortier, y sont en augmentation par rapport à l'année dernière. Dans le XVIe arrondissement, l'incendie d'un scooter s'est propagé à 26 voitures.

"Plus d'une trentaine" de véhicules ont été incendiés et 52 personnes ont été interpellées dans le Val-de-Marne, d'après une source syndicale. Une source policière évoque elle "des jets de projectiles", notamment "des pétards et des mortiers" sur les forces de l'ordre mais juge le niveau de débordements stable par rapport aux années précédentes.

H. M. avec AFP