BFMTV

Valeurs actuelles condamné pour avoir diffamé l'ex-patron de la PJ parisienne

Henri Leclaire.

Henri Leclaire. - AFP

Le directeur de la publication de Valeurs actuelles a été condamné mardi à 1.000 euros d'amende, dont la moitié avec sursis, pour avoir diffamé l'ancien patron de la PJ parisienne en le désignant notamment comme le "bras armé" d'une "cabale" contre Nicolas Sarkozy.

Yves de Kerdrel, patron de l'hebdomadaire marqué à droite, a en outre été condamné à verser au plaignant, Bernard Petit, un euro de dommages et intérêts, 4.000 euros pour les frais de justice et le tribunal correctionnel de Paris a ordonné la publication d'un communiqué judiciaire dans deux journaux et dans Valeurs actuelles.

L'édition du 20 mars 2014 du journal avait consacré un dossier aux écoutes judiciaires dont l'ancien président Nicolas Sarkozy a fait l'objet. Bernard Petit y est désigné comme "le bras armé de la cabale menée contre Nicolas Sarkozy. Si l'intéressé se défend de n'avoir "'jamais demandé' le contenu de la moindre écoute", le journal poursuivait en soutenant que "ce serait bien lui qui alimenterait le ministre de l'Intérieur en 'notes blanches' sur les activités et conversations de l'ancien président".

la rédaction avec AFP