BFMTV

Une télévision égyptienne demande à ses présentatrices de maigrir

Khadija Khattab, une des présentatrices incitées à perdre du poids

Khadija Khattab, une des présentatrices incitées à perdre du poids - Channel 2

Huit présentatrices égyptiennes ont reçu l'ordre de perdre du poids, leur allure étant jugée inappropriée pour la télévision.

En Egypte, pas de cadeau pour celles dont le corps est jugé hors-norme. L'union de la radio et de la télévision égyptienne (ERTU) a demandé à huit présentatrices de perdre du poids si elles souhaitent poursuivre l'antenne, rapporte le site de la BBC

L'organisation a donné un mois à ces vedettes du petit écran pour suivre un régime amaigrissant et revenir à l'écran avec une "apparence appropriée". Selon sa directrice et ancienne animatrice Safa Hikary, le physique de ces femmes est "non conforme" et pose problème en ce qui concerne la concurrence avec les autres chaînes. 

Une décision à l'encontre des droits des femmes

Des mots qui n'ont pas manqué de provoquer la colère chez les principales concernées, parmi lesquelles Mervet Najm, Yomna Hassan, Sarrah Helali et Khadija Khattab. Cette dernière, qui travaille sur la chaîne publique Channel 2, a demandé à ce qu'on lui explique en quoi son allure dérangeait les téléspectateurs. 

Le Centre d'orientation et de sensibilisation des femmes condamne quant à lui cette mesure. Il exige que l'organisation audiovisuelle revienne sur sa décision, qui selon lui viole non seulement "les droits des femmes", mais aussi "la Constitution égyptienne". 

Malgré la polémique, il y a peu de chances pour que cette diète forcée soit suspendue, explique le site égyptien Veto News. L'Union a toutefois précisé que les présentatrices recevront leurs salaires durant la période du régime. 

N.B.