BFMTV

South Park ne se moquera plus de Trump car "la satire est devenue réalité"

Selon les deux scénaristes, qui ont pourtant pris l'habitude de singer tout et n'importe quoi depuis 20 ans, plaisanter de la réalité est "devenu trop compliqué".

Selon les deux scénaristes, qui ont pourtant pris l'habitude de singer tout et n'importe quoi depuis 20 ans, plaisanter de la réalité est "devenu trop compliqué". - Capture d'écran South Park Studios

Les créateurs de la série Trey Parker et Matt Stone estiment que cette fois, "la satire est devenue réalité".

C'est une décision radicale. Trois semaines après l'investiture de Donald Trump, les créateurs de la série satirique américaine South Park ont tout bonnement choisi d'arrêter de caricaturer le président des États-Unis.

Selon les deux scénaristes, qui ont pourtant pris l'habitude de singer tout et n'importe quoi depuis 20 ans, plaisanter de la réalité est "devenu trop compliqué". "C'est vraiment délicat maintenant que la satire est devenue réalité", confie Trey Parker, invité de l'émission australienne 7.30 sur ABC.

"On les laisse faire leur comédie tout seuls"

"Dans la dernière saison de South Park, qui s'est terminée il y a un mois et demi, on a essayé de se moquer de ce qui était en train de se passer mais on ne pouvait pas rivaliser. Ce qui était en train de se passer était bien plus drôle que tout ce que nous pouvions imaginer! On a donc décidé de prendre un peu de recul et de les laisser faire leur comédie tout seuls", explique-t-il encore

Il faut dire que Donald Trump n'a jusqu'ici jamais été mentionné directement dans la série. Dans les derniers épisodes, c'est le célèbre Mr. Garrison, le professeur des écoles de la ville, qui se faisait passer pour le milliardaire au moyen d'une perruque blonde. 

Claire Rodineau