BFMTV

Quand la chroniqueuse télé de France Inter avoue ne jamais regarder... la télévision

Sonia Devillers présente "L'instant M" sur France Inter

Sonia Devillers présente "L'instant M" sur France Inter - Martin Bureau - AFP

Rien. Rien de rien. Il n'y a, selon Sonia Devillers, "rien à la télé, que des programmes d’une incommensurable pauvreté". Cet aveu, la chroniqueuse l'a fait le temps d'une chronique ce lundi 7 mars sur France Inter. Un aveu singulier pour la "spécialiste télé" de la station de radio qui exprimait son incapacité à chroniquer un programme diffusé à la télévision ce jour-là. Mais moins singulier pourtant que l'aveu qui a suivi.

En effet, au cours de son billet d'humeur, Sonia Devillers, qui prônait une "franchise et transparence totale", a avoué: "De toutes façons, pour de vrai, la télé, je ne la regarde jamais". Une confession peu commune pour la présentatrice de L'instant M et chroniqueuse télé de France Inter, qui parle de télé sans la regarder.

Sonia Devillers, ironisant sur son statut de "future ex-chroniqueuse télé", a donc conseillé à ses auditeurs de ne pas mettre la main sur la télécommande, les incitant plutôt à téléphoner, "manger des coques", "écouter le silence" ou "regarder le plafond" plutôt que d'allumer leur télévision. Une habitude qu'elle semble avoir visiblement prise depuis longtemps.