BFMTV

Philippe Manoeuvre et les gilets jaunes: "De tout mon coeur, je suis avec les rebelles"

Philippe Manoeuvre dans "Les Terriens du dimanche", le 2 décembre 2018

Philippe Manoeuvre dans "Les Terriens du dimanche", le 2 décembre 2018 - C8

Le journaliste a évoqué les violences dont il a été témoin, survenues autour du magasin Dior de l'avenue Montaigne.

Non sans humour, Philippe Manoeuvre a lui aussi apporté son soutien au mouvement social qui secoue la France depuis plusieurs semaines. Dans Les Terriens du dimanche, sur C8, le journaliste spécialiste du rock est revenu sur les violences en marge des manifestations des gilets jaunes.

Face à Thierry Ardisson et ses chroniqueurs, Philippe Manoeuvre a évoqué le saccage de la boutique Dior, samedi 24 novembre, avenue Montaigne:

"J'étais avenue Montaigne dans un taxi au moment où ils ont attaqué la boutique Dior", a-t-il expliqué. "D'un seul coup, 200 mecs arrivent, certains avec des gilets jaunes, certains sans, et ils se mettent à jeter des trucs. Tout, des mobiliers urbains, des barrières nomades, des vélos..."

"J'étais prêt à descendre attaquer la boutique Dior"

Lorsque son taxi réussit à faire demi-tour, il se retrouve face à "une compagnie de CRS":

"Je n'arrête pas de repenser à cette séquence, parce que de tout mon coeur, je suis avec les rebelles. J'étais prêt à descendre attaquer la boutique Dior avec eux, et piquer un perfecto si possible."

Philippe Manoeuvre rejoint la liste déjà conséquente des célébrités ayant exprimé leur sympathie pour les manifestants, qui s'élèvent contre la hausse du prix du carburant et le coût de la vie. 

Au sein même du mouvement des gilets jaunes, nombre d'entre eux ont condamné les violences survenues en marge des manifestations. 

Benjamin Pierret