BFMTV

Patrick Poivre d'Arvor bientôt sur iTELE?

Patrick Poivre d'Arvor, le 30 août 2015

Patrick Poivre d'Arvor, le 30 août 2015 - Guillaume Souvant - AFP

L'ex-star des JT de TF1 pourrait faire son retour prochainement en tant que polémiste sur iTELE.

Patrick Poivre d'Arvor pourrait faire son retour sur les plateaux de télévision. Selon LesJours.fr, l'ex-présentateur phare du 20 Heures de TF1 devrait prochainement rejoindre iTELE.

L'animateur de la tranche 19/20 heures sur Radio Classique aurait été reçu la semaine dernière par Serge Nedjar, le patron de la chaîne pour intégrer une des prochaines émissions du week-end de CNEWS, en tant que polémiste.

L'ex-présentateur du JT de France 2 et ex-conseiller du CSA Rachid Arhab, 61 ans, a également été approché. PPDA participerait à une émission animée par Virginie Chomicki, jeune directrice adjointe de la chaîne, nommée par Vincent Bolloré lorsqu'il a pris le contrôle de Canal+ et évincé la plupart des dirigeants d'iTELE.

Jean-Marc Morandini et les frères Bogdanov

D'autres personnalités ont déjà été annoncées sur la chaîne ou sont déjà arrivées. Jean-Marc Morandini a ainsi présenté dès la mi-octobre Morandini Live, une émission en direct, à 18h. Son arrivée a provoqué une longue grève des salariés, qui demandaient le renvoi de l'animateur, mis en examen dans une affaire de corruption de mineurs.

A la même époque, les frères Bogdanov étaient eux aussi en discussion pour rejoindre la chaîne d'information du groupe Canal+. Enfin, Jean-Pierre Elkabbach, qui a quitté Europe 1 au début du mois de janvier, devrait prochainement rebondir sur iTELE.

iTELE recherche de nouvelles têtes d'affiche pour remonter son audience, laminée par une grève de 31 jours en octobre-novembre contre les nouvelles orientations de la direction.

A l'issue du mouvement de grève en octobre dernier, 98 salariés avaient décidé de quitter la chaîne, selon le dernier décompte des grévistes d'iTELE lundi. La rédaction comptait 120 journalistes avant la grève. Faute d'effectifs suffisants, la chaîne d'information n'avait pas assuré de direct pendant les weekends des fêtes.

Romain Iriarte avec AFP