BFMTV

Patrick Cohen se paye Bernadette Chirac sur France Inter

Patrick Cohen à une conférence de presse à la Maison de la Radio le 28 août 2013.

Patrick Cohen à une conférence de presse à la Maison de la Radio le 28 août 2013. - Lionel Bonaventure - AFP

Le journaliste s'est montré particulièrement virulent ce jeudi matin sur France Inter envers Bernadette Chirac, l'ex-première dame de France.

Ce jeudi matin, Patrick Cohen a consacré son billet d'humeur de 7h43 sur France Inter à Bernadette Chirac. Après avoir évoqué l'envie de Rama Yade de créer un service civique obligatoire pour les seniors, le journaliste est revenu sur le coup de colère mercredi de "celle qui, elle, n'a jamais travaillé de sa vie, du moins comme salariée". 

Le ton donné, Patrick Cohen a ensuite rappelé les faits: "Dernière séance du conseil général de Corrèze hier, le président salue tous les élus qui ne sont pas candidats et qui siégeaient pour la dernière fois mais il ne cite pas madame Chirac qui est encore candidate, mais comme remplaçante, donc avec peu de chances de siéger... Vous voyez le drame". 

"La complainte de la vieille salope"

Après avoir diffusé un extrait d'interview où Bernadette Chirac s'est dite "assez meurtrie et assez choquée" que Gérard Bonnet, l'actuel président du conseil général de la Corrèze, ne lui ait pas rendu hommage et n'ait pas pris la peine d'évoquer son mari Jacques Chirac lors de la dernière séance de l'assemblée locale, le journaliste a décidé d'en rajouter une couche en passant une chanson de Catherine Ringer intitulée "La complainte de la vieille salope" :"La vie ne paye plus en heures exquises. Le temps est tout tordu. La vie est grise. C'est la tristesse de ma vieillesse et la promesse d'une caresse d'amour. Ah, mon Dieu! Ah, mon Dieu! Aie pitié d'une pauv' vieille". 

Romain IRIARTE