BFMTV

Orange Is The New Black: Netflix dégaine la troisième saison avec un jour d'avance

Orange is the New Black

Orange is the New Black - Capture d'écran - Netflix

Le service de vidéo à la demande vient de surprendre ses nombreux abonnés en mettant en ligne les 14 nouveaux épisodes de sa série originale.

Surprise pour les adeptes de Orange is the New Black: Netflix vient de mettre en ligne la troisième saisons de sa série originale, soit un jour plus tôt. De quoi ravir ses nombreux abonnés. 

Dans ces nouveaux épisodes, les prisonnières de la prison fédérale de Litchfield reviennent sous les feux de la rampe avec leurs difficultés et parfois leurs joies derrière les barreaux. Piper Chapman, interprétée par Taylor Schilling, purge le reste de sa peine sans le soutien de son fiancé qui a fini par la quitter pour sa meilleure amie. Cela lui permet de vivre une nouvelle romance avec Alex (Laura Prepon), la femme par qui elle s'est retrouvée embringuée dans une affaire de blanchiment d'argent de la drogue et qui purge sa peine dans la même prison. Mais Piper est loin d'être la seule héroïne de cette série chorale. Les autres personnages, "Red" (Kate Mulgrew), "Crazy Eyes" (Uzo Aduba), "Big Boo" (Lea DeLaria), "Pennsatucky" (Taryn Manning), "Taystee" (Danielle Brookds) et Sophia Burset (Laverne Cox) font toutes l'objet d'intrigues qui s'entrecroisent, avec un dénominateur commun: survivre en prison sans perdre la tête, et la foi.

Orange is the New Black: Une série à succès

Comme à l'accoutumée, le service de VOD a mis à disposition de ses 60 millions d'abonnés dans le monde entier les 14 épisodes d'un coup. La série - l'une des deux premières produites par Netflix avec House of cards - est l'une des plus plébiscitées par le public et la critique ces dernières années, ayant remporté deux SAG Awards ainsi que trois Emmy.

Ses actrices sont devenues des stars, notamment Taylor Schilling et Laverne Cox, devenue figure de proue internationale des transsexuels. Elle joue dans la série une prisonnière transsexuelle qui tente depuis sa prison de maintenir et renforcer sa relation avec son fils. "Beaucoup de gens m'ont dit que ce personnage leur avait sauvé la vie, leur avait donné l'envie de changer de sexe et le courage de ne pas se suicider", a-t-elle expliqué lors d'une récente table ronde avec des journalistes à Los Angeles. Pour elle, le succès d'Orange Is The New Black réside dans sa capacité à raconter des histoires "avec lesquelles les gens peuvent connecter d'un point de vue humain". "Plus on raconte une histoire concrète, plus elle peut devenir universelle", et cette série "dépasse les frontières", a-t-elle ajouté.

Romain IRIARTE avec AFP