BFMTV

"Ligue du LOL": Daphné Bürki animera vendredi un numéro de Je t'aime, etc. sur le cyberharcèlement

Daphné Bürki lors des Victoires de la Musique 2018

Daphné Bürki lors des Victoires de la Musique 2018 - Thomas Samson - AFP

Une semaine après la révélation des accusations de cyberharcèlement contre la "Ligue du LOL", Daphné Bürki consacrera un numéro spécial de son émission quotidienne aux dérives des réseaux sociaux.

Actualité oblige, Je t'aime etc. sera en direct pour la première fois ce vendredi. Le magazine quotidien présenté par Daphné Bürki sur France 2 se fera l'écho des accusations à l'encontre de la Ligue du LOL, avec un numéro spécial consacré aux dérives des réseaux sociaux. 

Un communiqué de France 2 annonce deux principaux sujets dans son émission: un point sur les accusations visant la Ligue du LOL, qui permettra d'évoquer le cyberharcèlement, et un second sur le revenge porn, cette pratique qui consiste à publier des photos ou vidéos intimes d'un(e) ancien(ne) partenaire sexuel(le) sur Internet. L'invité principal de l'émission sera Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé du numérique. 

"J'aurais dû porter plainte"

La Ligue du LOL est un groupe Facebook créé en 2009 par Vincent Glad. Il regroupait une trentaine de jeunes hommes évoluant dans les milieux des médias ou de la communication. Depuis le week-end dernier, de nombreux témoignages sont apparus sur les réseaux sociaux, les accusant de harcèlement visant notamment des femmes.

Lundi, Daphné Bürki a évoqué sur Twitter une conversation qu'elle avait eue avec Vincent Glad, lorsqu'elle travaillait à ses côtés pour le Grand Journal:

"Je me faisais harceler et menacer de mort sur Twitter. Je lui demandais quoi faire. Il me répondait 'laisse, ne porte pas plainte, ça ne sert à rien. Se faire troller, c'est la règle'. Aujourd'hui, je comprends mieux pourquoi. J'aurais dû porter plainte." 

Depuis la multiplication de témoignages accusant les membres de la Ligue du LOL de harcèlement, six des hommes concernés, travaillant pour Libération, Les Inrocks, Le Tag Parfait, Nouvelles Écoutes ou Publicis Consultants ont été mis à pied, ont annoncé leur démission ou ont vu leur collaboration à des médias arrêtées. 

Benjamin Pierret