BFMTV

La chaîne Viceland s'offre Joeystarr

Le chanteur et acteur JoeyStarr en 2014 lors des 30 ans de Canal+.

Le chanteur et acteur JoeyStarr en 2014 lors des 30 ans de Canal+. - Kenzo Tribouillard - AFP

La chaîne Viceland, compte franciser son contenu et renouer avec l'esprit Canal des années 1980. Elle produit ainsi plusieurs programmes, dont une série documentaire avec Joeystarr autour du rhum.

Viceland, la chaîne du groupe Vice lancée en 2016 dans les bouquets de Canal+ à destination des jeunes, va proposer plusieurs nouveaux programmes produits en France dont une série documentaire avec Joeystarr, a indiqué sa direction samedi.

Dans Rhum diaries ("Carnets de rhum", un titre de travail), le rappeur du groupe NTM se sert de l'eau-de-vie comme point d'entrée pour parcourir l'histoire de la Guadeloupe et de la Martinique. Deux épisodes ont déjà été tournés, d'autres sont prévus.

Swag, pêche et traditions

Dans une autre série documentaire en préparation, Vice va emmener des créateurs de mode français sur les lieux de leur enfance. Le média emmènera aussi des rappeurs à la campagne pour une émission appelée Swag, pêche et traditions.

"L'idée est de produire de plus en plus de programmes en français", avec une trentaine d'heures inédites prévues dans les prochains mois en plus des programmes issus de ses chaînes soeurs anglo-saxonnes (Etats-Unis, Canada, Royaume-Uni, Irlande), a souligné Nicolas Bonnard, le directeur général de Vice France. Une émission hebdomadaire sur la cuisine est aussi en cours de développement.

L'esprit Canal des années 1980

"On veut retrouver dans Viceland le point de vue éditorial qu'il y avait dans Actuel, ou Canal+ à la fin des années 1980, avec des projets authentiques alliant la légèreté et le sérieux", a souligné Reza Pounewatchy, ancien de Canal+ et de Radio Nova devenu directeur de la production vidéo de Vice Media France. Le média vient de recruter un autre ancien de Canal+, le DJ et animateur Ariel Wizman, en tant que directeur du contenu créatif.

Le groupe de médias est aussi devenu sponsor du Red Star, l'équipe de football de Saint-Ouen en Seine-Saint-Denis descendue en National 1 cette année. Ce partenariat doit donner lieu à un documentaire en 2018. "Il faut qu'on construise des passerelles avec le monde physique pour aller chercher une audience plus grand public", a expliqué Nicolas Bonnard.

Dix ans dans l'Hexagone

Actif depuis 10 ans dans l'hexagone, Vice est très présent sur la plateforme Discover de Snapchat, prisée des plus jeunes. Le groupe emploie en France 85 salariés, dont 20 journalistes, et dit réaliser la majeure partie de son chiffre d'affaires avec sa chaîne et son agence de création publicitaire, Virtue.

Par ailleurs, la prise de participation minoritaire annoncée par le groupe de Matthieu Pigasse, LNEI (Radio Nova, Les Inrocks), lors du lancement de la chaîne, n'a finalement pas été réalisée, a indiqué Nicolas Bonnard. Mais le site de Radio Nova est en régie chez Vice et "d'autres synergies seront annoncées dans les prochains mois", a-t-il précisé.

M.R. avec AFP