BFMTV

"Koh-Lanta c'était mieux avant": les anciens candidats réagissent à l'annulation de l'émission

Les anciens candidats de Koh-Lanta ont réagi à l'annulation de la saison 19 de l'émission

Les anciens candidats de Koh-Lanta ont réagi à l'annulation de la saison 19 de l'émission - A.ISSOCK / STARFACE / ALP / TF1

Après l'annulation du tournage de la 19e saison de Koh-Lanta pour une accusation d'agression sexuelle, les anciens candidats de l'émission ont fait part, tantôt de leur peine, tantôt de leur colère, sur les réseaux sociaux.

C'est un événement qui ne laisse pas indifférents les anciens candidats de l'émission. Adventure Line Productions (ALP) a annoncé ce vendredi l'annulation du tournage de la saison 19 de Koh Lanta, après les accusations d'agression sexuelle portées par une candidate à l'encontre de l'un de ses concurrents.

Toutes saisons confondues, les anciens candidats du programme de TF1 n'ont pas tardé à livrer leurs impressions sur les réseaux sociaux.

"J'ai mal à mon Koh Lanta"

Pour la majorité d'entre eux, c'est la tristesse qui a prédominé à l'annonce de cette nouvelle. C'est le cas notamment de Clémence et Jérémy, tous deux toujours en lice cette saison pour le "Retour des Héros" actuellement diffusé sur TF1. 

"Ça reste un jeu!"

Théotime de la saison 18, et Catherine de la saison 6, ont envoyé leurs pensées aux candidats privés de leur aventure et à l'équipe de production de l'émission.

Pour Frédéric, vainqueur de la saison 17, les candidats ne devraient pas perdre leur objectif principal de vue: 

"A force de courir après le buzz vous ruinez Koh-Lanta"

Certains n'hésitent pas à critiquer lourdement les équipes de casting. Pour Jeff (saison 14), Amel (gagnante de la saison 1) ou encore Nessim (saison 14), ces femmes et ces hommes de l'ombre sont les principaux responsables de cet incident.

"Ni juge ni procureur"

Tandis que d'autres, comme Alban, participant du "Retour des héros" cette année, préfère rester sur ses gardes en attendant que les faits soient éclaircis par la production avant d'émettre un jugement.

Céline Penicaud