BFMTV

Koh-Lanta annulé: une candidate accuse un concurrent d'agression sexuelle, il nie les faits

Le tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta, divertissement phare de TF1, a été annulé après qu'une candidate a dénoncé des faits d'agression sexuelle attribués à l'un de ses concurrents. Ce dernier nie ces accusations.

Jusqu'alors la boîte de production parlait d'un "événement extérieur au jeu survenu entre deux concurrents" après l'annulation de nouvelle saison de Koh-Lanta. Ce vendredi après-midi, Adventure Line Productions (ALP) a indiqué que l'une des candidates du jeu phare de TF1 accuse l'un de ses concurrents d'agression sexuelle. Les faits sont survenus dans la nuit du 4e au 5e jour de tournage. 

"Ces faits sont formellement contestés par le concurrent concerné", explique également Alexia Laroche-Joubert, la présidente d'ALP, dans un communiqué.

Selon nos informations, aucune plainte n'a, pour l'heure, été enregistrée par le parquet de Paris.

"Jeu d'aventure familial"

Adventure Line Productions se refuse à tout commentaire sur les faits et maintient sa position adoptée dès jeudi soir. "Nous ne sommes ni juge, ni procureur et tenons à respecter la parole de l’une comme la présomption d’innocence de l’autre", insiste la société de production, qui a précisé, précédemment, que la décision d'annuler le tournage a été prise de concert "avec l'ensemble des équipes sur place".

"En qualité de producteur, nous avons en revanche le devoir de constater les conséquences de cette situation sur le tournage, poursuit le communiqué. Koh-Lanta est un jeu d’aventure familial."

De son côté, TF1 a également confirmé vendredi matin cette annulation dans un autre communiqué: "La société productrice de Koh-Lanta, Adventure Line Productions, a informé TF1 d’un événement survenu entre deux participants de la prochaine saison de Koh-Lanta, qui a conduit à en interrompre le tournage, les conditions nécessaires à son bon déroulement n’étant plus réunies. TF1 prend acte de cette décision qu’elle estime prudente, responsable et conforme aux valeurs de Koh-Lanta."

ALP dans la tourmente

Ce n'est pas la première fois que l'émission est stoppée brutalement. Lors du premier jour de tournage de la saison 13, en 2013, l'un des candidats, Gérald Babin, avait trouvé la mort. Hanté par cette tragédie et estimant que son nom a été "sali", le médecin du programme s'était suicidé une semaine plus tard. L'autopsie avait toutefois conclu que le candidat de 25 ans souffrait en réalité d'une pathologie cardiaque, antérieure à sa mort, qui n'avait pas été diagnostiquée malgré les visites médicales.

Un autre scandale touche la société de production. Le 20 avril dernier, ALP a été condamnée pour "faute inexcusable" après la collision de deux hélicoptères lors du tournage de l'émission Dropped en Argentine. L'accident, survenu en mars 2015, a coûté la vie à dix personnes, dont trois sportifs français de haut-niveau. La famille d'un cameraman avait saisi le tribunal des affaires de sécurité sociales (TASS) des Hauts-de-Seine qui a condamné la société à lui verser des dommages et intérêts d'un montant total de 120.000 euros. D'autres décisions judiciaires sont attendues.

Justine Chevalier