BFMTV

Jean-Luc Hees: "Je ne me souviens pas qu'on ait voté 105.000 euros pour un bureau que j'allais quitter"

Jean-Luc Hees le 28 janvier 2014

Jean-Luc Hees le 28 janvier 2014 - BEertrand Guay - AFP

Votre chapo ici

Invité mercredi soir dans l'émission de Pascale Clark, "A'Live" sur France Inter, Jean-Luc Hees – l'ancien PDG de Radio France - est brièvement revenu sur la polémique concernant les travaux de rénovation du bureau de son successeur Mathieu Gallet. 

Ne souhaitant pas alimenter le débat, Jean-Luc Hess s'est simplement contenté d'évoquer l'intérêt d'un bureau selon lui: "Les bureaux, je m'en fous, pour vous dire la vérité. Et c'est vraiment sincère, car j'ai habité un taudis pendant deux ans, pendant les travaux, au neuvième étage, de l'autre côté de la Maison de la radio avec une belle vue sur la Seine. Et c'est vrai que je ne m'occupe jamais de ces choses-là. Des gens ont besoin d'un magnifique bureau pour bien travailler. Il y a des gens qui s'en foutent. J'ai très peu d'avis sur la question. Si on n'aime pas la couleur aubergine, moi je m'y suis habitué en trois jours", avouait-il amusé - faisant référence à la moquette datant de 2014 et changée lors de la dernière rénovation.

"Cette histoire a du mal à m'intéresser"

Néanmoins, l'ancien président de la maison ronde a réfuté l'argument selon lequel, les travaux auraient été votés sous sa présidence, en décembre 2013: "Alors ça, ça m'épate beaucoup ! (...) Je ne me souviens pas qu'en conseil d'administration on ait voté 105.000 euros pour un bureau que j'allais quitter 4 mois après alors qu'il était tout neuf... Franchement, cette histoire a du mal à m'intéresser", confesse-t-il.

Romain IRIARTE