BFMTV

Fort Boyard: une version africaine très politique prévue pour septembre

Fort Boyard

Fort Boyard - Xavier Leoty - AFP

La version africaine sera différente du programme d'origine. Dix émissions sont prévues pour Canal + Afrique à la rentrée.

Succès en France, mais aussi dans 36 pays dont le Maroc, la Suède et la Russie, Fort Boyard continue de s'exporter dans le monde. Selon Le Parisien, l'émission phare de France 2 se déclinera à la rentrée sur Canal + Afrique. Dix émissions ont déjà été tournées.

Cette version africaine, présentée par le journaliste Haussman Vwanderday, sera différente du programme d'origine. "On fait davantage attention aux épreuves qu'on propose", a précisé le producteur Driss Bennani au Parisien.

"La cellule du ski, on n'y pense même pas. Ça serait ridicule, voire insultant." Il n'y aura pas de prison:

"Les prisons, ce n'est pas vraiment un sujet de divertissement pour eux", a indiqué un membre de l'équipe cité par le journal. 

"Cette émission va faire bouger l'Afrique"

Le Père Fouras cède sa place à Maître Yaya, incarné par l'humoriste camerounais Valery NDongo. Le chef Willy Rovelli sera remplacé par le comique Michel Gohou. Avec des candidats originaires "du Mali, du Niger, du Togo ou encore du Gabon", cette version africaine de Fort Boyard veut adresser un message politique aux téléspectateurs:

"Entre pays africains, on construit des relations d'affaires, des relations politiques, mais il nous manque une culture commune. La culture, c'est ce qui nous unira le plus, parce que ça parle directement au cœur", assure Driss Bennani. 

La comédienne ivoirienne Priss'K confirme cette ambition politique: "Quand on parle du Burkina Faso ou du Mali en ce moment, c'est pour évoquer la guerre. Mais ici, nos différences s'effacent. On a le même langage, on chante les mêmes chansons." Selon A'Salfo, le chanteur de Magic System, "cette émission va faire bouger l'Afrique."

Jérôme Lachasse