BFMTV

Epinglé par le CSA pour avoir lié manque de places pour les SDF et création de centres pour les migrants, Pernaut assume

Jean-Pierre Pernaut le 4 octobre dans "C à Vous"

Jean-Pierre Pernaut le 4 octobre dans "C à Vous" - Capture d'écran France 5

Le présentateur du 13 heures de TF1 est revenu sur cette transition "regrettée" par le CSA.

Ces quelques mots avaient fait grand bruit en novembre 2016. Dans son 13 heures, sur TF1, Jean-Pierre Pernaut avait utilisé une formule controversée pour faire la transition entre un reportage sur des sans-abri et un sujet sur les migrants: "voilà, plus de places pour les sans-abri, mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France", avait-il déclaré, s'attirant de nombreuses critiques. Il est revenu sur la polémique ce vendredi dans C à Vous:

A-t-il quelque chose à se reprocher dans sa formulation? "Non", répond-il simplement à Anne-Élisabeth Lemoine, avant de poursuivre:

"Dans un journal télévisé les deux informations vont côte à côte, je ne peux pas parler de football entre l'hébergement des sans-abri et l'hébergement des migrants. On a deux informations qui sont liées dans un journal."

"Ce n'est pas un scandale"

"Et après, le drame des réseaux sociaux c'est qu'on dit 'Oh, scandale'. Ce n'est pas un scandale, ce sont deux infos", conclut-il. Il se défend d'avoir donné son opinion:

"Non, je donne des informations, simplement. Ceux qui donnent leur opinion ce sont ceux qui ne veulent pas qu'on mette deux informations de ce type côte à côte."

La phrase lui avait valu d'être épinglé par le CSA, qui n'avait pas pris de sanctions.

Benjamin Pierret