BFMTV

Comment Camille Combal est devenu la coqueluche de TF1

Camille Combal.

Camille Combal. - Cyril Georges Jerusalmi - C8

Quatre mois à peine après son arrivée sur TF1, rien ne semble pouvoir arrêter Camille Combal.

Camille Combal, qui anime Danse avec les Stars sur TF1 depuis la rentrée, est l'animateur qui monte. Ce transfuge de C8, ancien poulain de Cyril Hanouna va en effet animer la version française du célèbre Carpool Karaoke de James Corden, dont TF1 vient d'acquérir les droits.

C'est également lui qui va prendre la suite de l'emblématique Jean-Pierre Foucault aux manettes du non moins emblématique Qui veut gagner des millions?. L'animateur de 37 ans a ainsi été adoubé par Jean-Pierre Foucault qui a déclaré au Parisien "se reconnaître un peu en lui".

Foucault, Drucker et Hanouna

Et il n'est pas le seul à l'apprécier. Sur Twitter, des personnalités comme le producteur Gérard Louvin, les animateurs Grégoire Margotton et Laurence Boccolini, ou encore le chanteur Keen'V l'ont félicité. Michel Drucker, qu'il considère comme son "père adoptif", et avec qui il a travaillé sur Europe 1 dans Faites entrer l'invité, le qualifie de "travailleur, rapide, naturellement drôle, sympa et spirituel". Il ajoute "il est encore jeune, le meilleur est à venir pour lui. Il est dans la cour des grands."

Dans la cour des grands, Camille Combal y est entré en septembre dernier, en arrivant chez TF1.

Nous lui avons proposé plusieurs choses dont la présentation de Danse avec les stars et d'autres émissions à venir sur TF1 ou nos chaînes de la TNT", expliquait ainsi Ara Aprikian, directeur des contenus sur TF1, dans une interview à Puremédias.

Les deux hommes se sont connus en 2008, lors du passage de Camille Combal sur Canal+ où il animait des chroniques sur la vie privée des people dans L'Edition spéciale, pilotée par Samuel Etienne. Ara Aprikian y était directeur du pôle flux. Puis, ils se retrouvent en 2012, lorsque Camille Combal est recruté comme chroniqueur de Touche pas à mon poste!, sur D8, devenue C8.

"C’est lui qui m’avait mis à l’antenne dans L’édition spéciale sur Canal+ et je lui dois beaucoup", a ainsi expliqué au Figaro Camille Combal.

Pour celui qui est aussi à l'aise sur le parquet de Dals qu'il l'était dans TPMP, tout a commencé à la radio, comme stagiaire chez Fun Radio... au service cadeau. Sa licence en management d'entreprise obtenue à Aix-en-Provence ne le destinait pas distraire le public.

Un animateur "next door"

Dès 2006, pourtant, il parvient à passer derrière un micro à Fun Radio. De "jeune qui faisait du skate dans les couloirs", selon ses mots dans Le Figaro, il devient alors un animateur prometteur, vite recruté par NRJ, pour remplacer Manu Payet. Il y co-anime le 6/9 avec Bruno Guillon et Florian Gazan. La machine est lancée. Camille Combal démarre, en parallèle dès 2006, à la télévision, sur NRJ12. "C'était la naissance de la TNT. J'ai travaillé dans des programmes à bas coût, c'était très formateur", évoquait-il ainsi dans Le Figaro en octobre dernier.

Recruté par le groupe M6, il anime AZAP!, sur W9. Puis Plus vite que la musique. Il est également chroniqueur pour Nouvelle Star. Et en 2012, il arrive sur D8, chaîne satellite de la chaîne Canal+. 

C'est le début d'une ascension "de ouf", comme dirait Cyril Hanouna. D'abord simple chroniqueur, il devient ensuite co-animateur avec Ariane Massenet de Est-ce que ça marche?, sur D8, le temps d'une saison.

Il est ensuite aux manettes de différentes émissions sur C8, L'oeuf ou la poule, puis Le Poste de surveillance de Camille Combal, Camille dans la rue, et enfin Il en pense quoi Camille?. Il reste en parallèle chroniqueur de Cyril Hanouna dans TPMP!. Jusqu'à son départ, annoncé en avril 2018. 

Aussitôt, les chaînes se le disputent.

"Quand Camille Combal a annoncé (...) qu'il quittait le groupe dans lequel il travaillait, la plupart des groupes audiovisuels ont saisi l'occasion pour lui proposer des projets, dont nous. (...) C'est un garçon de très grand talent, un animateur qui a fait ses armes, un producteur artistique très qualifié et qui a aujourd'hui une maîtrise de son art qui lui permet d'envisager des choses nouvelles, plus ambitieuses, plus importantes. Ce qui ne l'empêchera pas de faire du Camille Combal", assurait Ara Aprikian, en juin dernier dans Puremédias.

Le "style" Camille Combal, c'est un mélange d'accessibilité et d'autodérision. Il se décrit lui-même comme "quelqu'un de très normal avec une vie basique". Sur son compte Instagram (714.000 abonnés), il cultive cette image d'animateur "nextdoor", publie des photos de lui enfant ou des coulisses de Dals.

Chez Dals, il a su imprimer sa touche et s'affranchir de ses années Hanouna. Camille Combal réussit même à garder une certaine réserve dans le conflit qui oppose l'animateur-vedette de C8 à TF1. Il s'est d'abord décrit "comme un enfant de huit ans qui voit ses parents divorcer". Avant d'afficher son soutien à Karine Ferri, qui anime Dals à ses côtés. Il confie cependant dans Le Parisien ne pas avoir eu le temps de regarder TPMP depuis la rentrée. "Je pense qu’ils doivent être sympas avec moi j’imagine? Après toutes ces belles années passées ensemble… On s’est quittés bons copains."

Magali Rangin