BFMTV

Claire Chazal: son arrivée à France 5 n'est "pas actée"

Claire Chazal

Claire Chazal - Franck Fife / AFP

Michel Field, nouveau patron de France 5, a assuré que la venue de l'ancienne star des JT sur la chaîne de la TNT était "une hypothèse parmi d'autres".

Alors que plusieurs médias annonçaient l'arrivée de Claire Chazal sur France 5 au cours des prochaines semaines, Michel Field, qui a pris la direction de la chaîne à la rentrée, a tenu à mettre les choses au clair. Invité de L'instant M sur France Inter ce jeudi 19 novembre, celui-ci a expliqué que rien n'était encore fait concernant celle qui a dû céder son fauteuil à la tête des JT de TF1 en septembre dernier après 24 années de service.

Interrogé sur la possibilité de voir Claire Chazal reprendre Entrée libre à la place de Laurent Goumarre, Michel Field a rétorqué: "C'est plus compliqué que ça... L'arrivée de Claire n'est pas actée. C'est une hypothèse parmi d'autres. A un moment donné, il y a des besoins d'incarnation nouveaux. J'en ai parlé à Laurent Goumarre."

"Claire Chazal a une vraie légitimité dans ce milieu-là"

Justifiant l'idée de confier à l'ancienne star des journaux télévisés du week-end le journal de la culture de France 5 (diffusé chaque jour à 20h15 après C à vous), le nouveau patron de la chaîne dévoile ses arguments.

"Claire, dans la partie dialogue avec les artistes, avec les danseurs, elle a une vraie légitimité dans ce milieu-là. (...) Entrée libre est une vraie belle émission que Laurent a vraiment porté avec beaucoup de talent. C'est une quotidienne culturelle sur France 5 qui joue la contre-programmation parce qu'on est à l'heure des JT, qui rassemble autour de 300.000 téléspectateurs, ce qui n'est pas rien, et on va essayer de faire plus que ça."

Réaffirmant son désir de renforcer la culture sur France 5, Michel Field poursuit alors: "Si Claire ou quelqu'un d'autre vient remplacer Laurent, c'est aussi parce que je voudrais que l'incarnation d'Entrée libre porte quelques nouveaux rendez-vous de culture, de spectacles vivants, de culture contemporaine, qu'on fera en première partie de soirée de manières exceptionnelles."

Fabien Morin