BFMTV

Aya Nakamura revient sur son passage "horrible" dans C à vous: "J'avais envie de me barrer"

Aya Nakamura sera l'une des têtes d'affiche de l'édition 2020 des Nuits secrètes.

Aya Nakamura sera l'une des têtes d'affiche de l'édition 2020 des Nuits secrètes. - Valery HACHE - AFP

Une interview que la chanteuse a qualifié de "malaisante", et dont elle ne retient rien de bon.

Près de six mois après son passage sur le plateau de C à Vous, Aya Nakamura est loin d'avoir oublié cette expérience, qu'elle qualifie de "malaisante" et "horrible".

Dans un entretien accordé au magazine Society, publié jeudi 31 octobre, la chanteuse évoque cette interview diffusée sur France 5 en mai dernier. Et qui avait très mal démarré, puisque son nom d'artiste avait été écorché par la présentatrice Anne-Elisabeth Lemoine dès les premières secondes.

"C'est l'interview la plus malaisante de ma vie", confie Aya Nakamura, qui avait alors envisagé l'idée de quitter le plateau. "Je voulais me barrer, mais d'une force. C'était horrible".

"Ils ont fait leur travail en direct au lieu de le faire avant"

L'interprète de Djadja et Pookie estime que la présentatrice et ses chroniqueurs n'avaient fait aucune recherche avant de la recevoir. "Ils se sont dit: 'On entend parler d'elle, on va l'inviter, mais en vrai, on ne connaît rien de ce qu'elle fait.' Et au lieu de faire leur travail de journaliste avant, ils l'ont fait en direct…".

La jeune femme avait notamment été confrontée pour l'utilisation de mots et expressions dans ses titres, tels que "Fais belek" et "Tu vas câbler". Des termes incompris par ses interlocuteurs, qui avaient alors décidé d'en rire. 

La chanteuse ajoute avoir eu le sentiment d'être poussée à dire des choses qu'elle ne pensait pas, notamment sur le fait d'avoir grandi dans une cité. "C'était comme si Anne-Elisabeth Lemoine voulait me mettre dans un délire: 'C'est trop dur la cité, je suis une renoi, c'est trop dur'. En mode pleurnichage. Alors que non, j'ai jamais dit ça moi, basta!"

Nawal Bonnefoy