BFMTV

Anatomie d'une saga de l'été

-

- - -

L'orage d'été gronde sur les champs de fleurs, au pays des coeurs brûlés, dans un grand vent de dolmens... Oui, les sagas de l'été sont de retour sur le petit écran. Voici leur recette.

Avec Demain nous appartient, TF1 a renoué mi-juillet avec les séries d'été. La chaîne a cependant légèrement modifié la règle du jeu en diffusant cette nouvelle saga de façon quotidienne et à 19h20.

Pour ne pas trop dépayser le téléspectateur, TF1 a pris soin cependant de faire figurer au casting Ingrid Chauvin, championne toute catégories des sagas de l'été, vue dans Méditerranée en 2001, dans Dolmen en 2005, dans Suspectes en 2007, et dans La main blanche en 2008.

A l'occasion du retour de cette série d'été, nous nous sommes penchés sur ces grandes sagas pleines de vent, de moissons et de beaucoup d'orages pour tenter d'analyser leur recette.

Des titres en forme de bulletin météo

A quelques exceptions près, les titres de ces sagas fleurent bon le bulletin météo d'Evelyne Dhéliat, mâtiné d'un soupçon de terroir. A tel point qu'on les croirait fabriqués avec un générateur de titres mêlant les mots "champs", "moisson", "été".

On a ainsi eu Le vent des moissons, en 1988 sur TF1 et Les Moissons de l'océan, La clef des champs, Dans un grand vent de fleurs, en 1996, Orages d'été, avis de tempête en 1990. Mais aussi Entre terre et mer, en 1997, Chasseurs d'écume, en 1999. 

Il y a aussi les séries à titre régional: Méditerranée en 2001, Garonne en 2002, Tramontane en 1999.

Plus récemment, les sagas de l'été ont un peu abandonné les champs, les fleurs et l'écume de l'océan pour adopter des titres plus connotés "policiers": comme Mystère (2007), Suspectes (2010), La Vengeance aux yeux clairs, Zodiaque...

Des stars vieillissantes ou stars du petit écran

De grandes stars de cinéma Annie Girardot (Le vent des moissons), Mireille Darc (Les coeurs brûlés et Les yeux d'Hélène), Marina Vlady (Dans un grand vent de fleurs), Brigitte Fossey (Le château des oliviers, Jusqu'au dernier), Georges Wilson (Dolmen) ont porté ces séries. Ils sont épaulés le plus souvent par de solides acteurs de télévision comme Isabel Otero, Pierre Vaneck, Alain Doutey, Bruno Wolkovitch, Charlotte de Turckheim ou encore Guy Marchand. Certains acteurs en ont fait plusieurs. Comme Philippe Caroit ou Bruno Madinier.

Une famille, un domaine

Quand les séries d'été ne nous plongent pas dans des enquêtes policières, il s'agit souvent d'histoire de famille à vous donner envie d'être orphelin. Et puis au coeur de ces imbroglio familiaux, se trouve souvent un domaine (familial, lui aussi), une grande et belle demeure source de rivalités et de haines tenaces.

De bien belles régions

Les sagas ne prennent pas leurs quartiers d'été n'importe où. On note même qu'à de rares exceptions près, elles ont pour décor un coin de Bretagne ou du littoral Atlantique, de Saint Malo à Saint-Jean-de-Luz en passant par Belle-île en mer et La Rochelle. Mais c'est le ciel de la Méditerranée qu'affectionnent le plus les maisons de production. Du moins si l'on se fie au nombre de séries d'été entre Provence et Côte d'Azur.

Une vraie B.O

Là encore, on reste dans le domaine des valeurs sûres. Vladimir Cosma signe le générique des Yeux d'Hélène. Fabienne Thibeault chante celui du Vent des moissons, Nicole Croisille donne de la voix pour Les coeurs brûlés. On retrouve François Valéry et Corine Hermès sur la bande son des Grandes Marées.

Magali Rangin