BFMTV

Alex Goude: "nous sommes deux hommes, nous avons fait un enfant et ça se passe bien"

Alex Goude

Alex Goude - Martin Bureau - AFP

L'animateur de M6 présente, dans le magazine Gala, Romain, son mari et Elliot, leur fils né d'une mère porteuse aux États-Unis.

L’animateur de La France a un incroyable talent sur M6 a décidé de lever le voile sur sa vie privée. Dans une interview accordée à Gala, Alex Goude évoque son mari, Romain et leur fils Elliot né il y a trois mois, par gestation par autrui. 

En couple depuis 5 ans et marié depuis 2 ans, Alex Goude et son compagnon ont décidé de s’installer à Las Vegas "pour être libres d'avoir l'enfant que nous n'aurions pas pu avoir en France. À Paris, on a parfois l'impression qu'il ne faut être ni juif ni noir, ni arabe ni homosexuel. Je ne supporte plus le refus de l'autre. J'en ai assez qu'on dise à Romain de féliciter sa femme pour la naissance. Moi-même je devrais me taire. Eh bien non. Je le revendique: nous sommes deux hommes, nous avons fait un enfant et ça se passe bien", annonce-t-il. 

"Pour adopter, en France, on doit taire son homosexualité. Je n'avais pas envie de mentir"

Concernant le recours à la GPA – qui fait largement débat -, l’animateur confesse que lui et son mari souhaitaient "un lien du sang", mais reconnaît avoir songé à l’adoption; une hypothèse finalement vite écartée: "Pour être en mesure d'adopter, en France, aujourd'hui, on doit taire son homosexualité. Je n'avais pas envie de mentir. Au sein du showbiz français, nous ne sommes pas les seuls à avoir eu recours à la gestation pour autrui, mais le sujet est tabou", reconnaît-il.

L’animateur de la Six admet tout de même que le processus pour devenir parent fut long: lui et son compagnon ont débuté les démarches avant même leur mariage, en mars 2013. "D’abord, il faut répondre à des questions sur son couple avec un psy, une démarche que jamais aucun parent biologique n’a évidemment à subir pour mettre au monde un enfant. Puis s’informer des implications psychologiques qui sont assez complexes, c’est vrai. Il faut être très clair: deux hommes ne peuvent pas faire un enfant. Le tiers, c’est la mère, et on doit respecter son rôle. On choisit alors une donneuse d’ovule, et une mère porteuse, qui est une personne différente de la donneuse d’ovule", explique-t-il. 

"On aimerait avoir un second enfant"

À la question de savoir pourquoi faire son coming-out et évoquer son fils et son mari, Alex Goude répond avec franchise qu’il est aujourd’hui "très heureux, alors ça donne envie de faire bouger les mentalités". À tel point que les jeunes parents envisagent déjà un deuxième enfant: "On n'a pas voulu savoir si Elliot est mon fils ou celui de Romain. Mais on aimerait avoir un second enfant et qu'il soit de l'autre papa, c'est ce qu'on a demandé au médecin", confie-t-il.