BFMTV

Accusée de "violence éducative", Super Nanny dans le viseur du CSA après une pétition

Une pétition a été signée par plus de 2.000 personnes pour supprimer l'émission "Super Nanny"

Une pétition a été signée par plus de 2.000 personnes pour supprimer l'émission "Super Nanny" - TF1

Plus de 2.000 personnes ont signé une pétition pour dénoncer les méthodes employées par Sylvie Jenaly, la "Super Nanny" de TF1, mais aussi le principe même de l'émission.

L'émission Super Nanny va-t-elle disparaître des grilles de programmes de TF1 et NT1? C'est en tout cas le souhait de certains téléspectateurs qui ont décidé de signer une pétition afin de pointer deux problèmes majeurs à leurs yeux: les méthodes de Sylvie Jenaly, la "Super Nanny" de l'émission, et le principe même du programme, à savoir filmer des enfants dans leur intimité familiale sans leur consentement.

A l'origine de cette pétition signée par plus de 2.000 personnes en trois ans: Bernadette Gautier. Interrogée par Le Parisien, cette thérapeute d'une association d'aide à la parentalité accuse la star du programme de TF1 de "violence éducative" et de non-respect des "droits des enfants en les montrant dans des situations dégradantes".

"Imaginez les réactions à l'école, le regard des autres, les moqueries"

Dans une lettre adressée au Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et au président de la République, François Hollande, cette militante nantaise exige la suppression de cette émission diffusée ans 20 pays depuis 2004. "Je ne juge pas ces parents en détresse, je peux comprendre qu'ils aient peur des travailleurs sociaux et préfèrent appeler à l'aide une émission de télévision, explique-t-elle. Mais c'est le problème des adultes s'ils veulent se mettre en avant, pas celui des enfants."

Si Bernadette Gautier dénonce les "menaces" et "humiliations" que Super Nanny fait subir aux enfants, elle pointe aussi du doigt les conséquences des actes de certains parents filmés dans l'émission. 

"Dans un récent épisode, on voyait une mère brosser les dents de son garçon de 11 ans. Imaginez les réactions à l'école, le regard des autres, les moqueries," rapporte-t-elle.

Super Nanny défendue par la production

Du côté du producteur Shine France, pas question de se désolidariser de la star de l'émission. "Sylvie est une grande professionnelle qui, depuis près de vingt ans, défend le bien-être des enfant, assure la production à nos confrères. Elle prône une éducation basée sur l'écoute et l'échange au travers de règles et d'un cadre nécessaire aux enfant."

Le CSA devrait examiner la pétition la semaine prochaine. Mémona Hintermann-Afféjee, en charge de la jeunesse, conclut: "Si des enfants sont mis en position d'être moqués, nous instruirons le dossier".

Fabien Morin