BFMTV

Traversée de l'océan Arctique: Mike Horn "dans un état de fatigue physique extrême"

Mike Horn

Mike Horn - M6

L'aventurier, qui est tombé dans l'eau glacée "jusqu'au niveau du bassin", a "un début" de gelures aux orteils et au nez.

L'aventurier Mike Horn, qui effectue une traversée de l'océan Arctique à skis de randonnée, est "en péril", selon sa fille Annika, qui s'est confiée dans les pages du Parisien. L'explorateur, et son acolyte le norvégien Børge Ousland, font face à "de grandes difficultés".

"Son moral est au plus bas. Je ne l'ai jamais vu comme ça, dans un état de fatigue physique extrême. Il est en train de perdre la sensation de ses extrémités, c'est inquiétant. Avec ma sœur Jessica, on veut qu'il rentre vite à la maison", a expliqué la jeune femme de 26 ans à nos confrères.

"Jamais été aussi affecté par les changements climatiques"

Dans un message transmis à ses filles, Mike Horn a expliqué que "la glace se brise et se déplace beaucoup plus vite qu'auparavant". L'homme, qui est tombé dans l'eau glacée "jusqu'au niveau du bassin", a "un début" de gelures aux orteils et au nez. "Ses chaussures ont pris l'eau mais heureusement, celle-ci ne s'est pas infiltrée dans les vêtements", a précisé Annika.

"C'est triste à admettre pour moi, mais de toutes mes années en tant qu'explorateur professionnel, je n'ai jamais été aussi affecté par les changements climatiques", a indiqué Mike Horn dans son message.

Ces conditions extrêmes forcent les deux aventuriers à faire des détours qui rallongent leur expédition, et les rations de nourriture se font de plus en plus rares. Alors qu'il leur reste 500 kilomètres à parcourir pour rejoindre l'archipel de Svalbard, dans l'extrême nord de la Norvège, un plan d'urgence pourrait être déclenché, rapporte Le Parisien

"Parmi les différentes options, on est en train de voir s'il y a des brise-glace dans la région ou si on peut envoyer un hélicoptère", a annoncé Annika, qui dit toutefois rester "optimiste". 
Nawal Bonnefoy