BFMTV

Le prince George moqué pour sa passion du ballet, 300 danseurs répondent avec un flashmob

Le prince George en juillet 2016

Le prince George en juillet 2016 - Matt Porteous - DUKE AND DUCHESS OF CAMBRIDGE - AFP

La chorégraphie s'est déroulée à Times Square à New York, devant les locaux de l'émission Good Morning America.

Un flash mob new-yorkais pour le prince George. Lundi, plus de 300 danseurs de ballets se sont réunis à Times Square et se sont lancés dans une chorégraphie millimétrée devant les locaux de l'émission Good Morning America, en réponse à des propos de l'animatrice Lara Spencer.

Cette dernière, apprenant la semaine dernière que l'héritier du trône britannique allait prendre des cours de danse classique à partir de la rentrée, s'était moquée en direct. "Le prince William dit que George adore le ballet. J'ai un truc à te dire, William... on verra combien de temps ça durera", avait-elle lancé, s'attirant les foudre tes téléspectateurs. 

Le flash mob, en soutien au prince George mais aussi envers tous les petits garçons animés par cette passion, a réuni des danseurs de tout les âges. "Je suis si fier et submergé devant ce geste de soutien de la communauté des danseurs, qui se battent ensemble pour un sujet si important", a écrit le danseur professionnel Alex D. Wong, qui a partagé une vidéo de l'événement sur son compte Instagram.

"Les garçons dansent aussi"

"Quand j'étais petit, j'ai presque failli ne pas me mettre à la danse - je disais toujours que 'la danse c'est que pour les filles'. Il a fallu deux ans à mes parents pour me convaincre, et je suis ravi de m'être lancé. J'espère que la prochaine génération de garçons n'aura pas à affronter ce genre d'intimidation que beaucoup d'entre nous ont subi", a-t-il ajouté, ponctuant son message d'un hashtag #BoysDanceToo ("Les garçons dansent aussi").

Face à la polémique, Lara Spencer avait présenté ses excuses depuis le plateau de l'émission. Lundi matin, en marge du flash mob, l'animatrice avait reconnu "avoir merdé", et qualifié son commentaire "d'insensible et stupide".

"J'ai parlé avec des danseurs et j'ai compris qu'il fallait du courage pour poursuivre une carrière dans la danse quand on est un jeune garçon. Je suis profondément désolée", avait-elle dit.
Nawal Bonnefoy