BFMTV
Têtes couronnées

Le couronnement du roi Charles III sera sobre, à cause de la crise

Charles III face au Parlement britannique, le 12 septembre 2022.

Charles III face au Parlement britannique, le 12 septembre 2022. - HENRY NICHOLLS / POOL / AFP

La couronne britannique restreint son budget pour le couronnement du nouveau roi alors que le coût de la vie s'est envolé au Royaume-Uni.

Le sacre de Charles III sera-t-il moins faste que celui d'Elizabeth II? Selon les médias britanniques, le nouveau souverain serait en train de planifier une cérémonie de couronnement "moins onéreuse" que celle de sa mère en 1953.

Le couronnement "sera plus court, plus petit et moins onéreux" pour éviter toute grogne du peuple britannique alors que le coût de la vie s'est envolé au Royaume-Uni, selon une source royale au DailyMirror.

"Le roi est conscient du quotidien difficile des Anglais. Et si il souhaite que la cérémonie de couronnement se déroule dans le respect des traditions ancestrales, elle doit aussi refléter la place de la monarchie dans le monde moderne", explique-t-on.

En cette période de crise, le potentiel coût pour le contribuable des funérailles, qui n'a pas été dévoilé, a fait grincer quelques dents. En 1953, le couronnement d'Elizabeth II avait coûté 1,57 million de livres, soit l'équivalent en 2022 de 46 millions de livres (52 millions d'euros).

Vers un sacre au printemps?

La date du sacre du roi Charles III n'est pas encore connue. En raison du temps de préparation que nécessite un tel événement, cette cérémonie n'aura pas lieu avant plusieurs mois - au plus tôt au printemps.

Le deuil de la famille royale se prolonge d'une semaine supplémentaire, mais les drapeaux ne sont plus en berne et le gouvernement de la Première ministre Liz Truss, arrivée au pouvoir deux jours avant le décès d'Elizabeth II, vient de se mettre au travail.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV