BFMTV

Samy Naceri de retour au théâtre

Samy Naceri en mai 2013 à Cannes.

Samy Naceri en mai 2013 à Cannes. - Loïc Venance - AFP

L'acteur à la carrière éclipsée par des démêlés judiciaires à répétition annonce son retour sur les planches, à Paris, à partir du mois de janvier prochain .

"Ce sera la meilleure preuve que je puisse donner pour montrer aux miens et à mes fans que j'ai toujours envie!" Samy Naceri, l'enfant terrible du cinéma français, annonce son retour au Petit Gymnase à Paris, dans une pièce d'Israël Horovitz.

J'ai vraiment envie pour ma famille, pour le metteur en scène et les autres comédiens de bien faire les choses", confie le comédien à la carrière éclipsée par des démêlés judiciaires. Dans L'Indien cherche le Bronx, il va reprendre à partir du 15 janvier le rôle créé au théâtre par Al Pacino en 1968.

Al Pacino

"Je suis à fond dans ce projet magnifique. Les répétitions se passent bien. Je suis très enthousiaste. Cette pièce qui m'a toujours fait rêver, est signée par Horovitz, le 'Scorsese du théâtre', et a été jouée au départ par Al Pacino, un maître de cinéma", ajoute Samy Naceri, qui dit se sentir "sain dans sa tête et dans son corps".

"Cette pièce sera aussi la meilleure façon de répondre à des médias qui m'ont fait du mal alors que la justice m'a blanchi plusieurs fois même si les journaux ne le disent pas", affirme encore le comédien, qui évoque aussi son retour au cinéma en 2015 dans deux films.

Racisme ordinaire

L'Indien cherche le Bronx, qui met en scène trois personnages, est inspiré de faits réels: étudiant à Londres, Israël Horovitz avait été témoin d'un violent échange entre des jeunes et un Indien. Face aux insultes racistes et aux moqueries, l'Indien, qui ne comprenait pas l'anglais, était resté tout sourire.

Avec cette pièce, qui compte parmi ses chefs-d'oeuvre, le dramaturge américain aborde à la fois le racisme ordinaire et l'impossibilité de communiquer, mettant à mal les idées reçues.

"C'est essentiellement une pièce sur l'incommunicabilité et la violence avec des "bad boys" de la région de New York", explique le metteur en scène Oscar Sisto qui signe, avec Grégory Duval, une nouvelle adaptation supervisée par l'agent français d'Israël Horovitz.

"Je ne connaissais Samy Naceri que par ses films et aussi ce qu'ont dit les médias de ses déboires. Je suis agréablement surpris. Je découvre un comédien extrêmement discipliné, très motivé et très créatif", assure le metteur en scène.

Seize mois ferme

Révélé par son rôle de chauffeur fou de vitesse dans la saga Taxi, Samy Naceri avait joué début 2000 pendant quelques semaines au théâtre d'Alfortville, en banlieue parisienne, la pièce Les Terres de Minuit, partageant l'affiche avec son ami le comédien Christian Benedetti. Depuis une dizaine d'années, ses frasques lui ont valu l'attention de la presse. Samy Naceri a déjà purgé une peine de 16 mois ferme pour avoir porté un coup de couteau à un homme en janvier 2009.

En 2011, le comédien avait été condamné à 10.000 euros d'amende pour exhibitionnisme et outrage à agent pendant le festival de Cannes. L'été dernier, il avait été placé en garde à vue après une dispute conjugale "sans violences physiques", de source judiciaire. L'affaire a toutefois été classée sans suites.

M. R. avec AFP