BFMTV

Sherlock Holmes: pourquoi les ayants droit d'Arthur Conan Doyle attaquent Netflix

L'actrice Millie Bobby Brown

L'actrice Millie Bobby Brown - AFP

Millie Bobby Brown incarne la sœur de Sherlock Holmes dans une production Netflix qui sera diffusée cette année.

Les ayants droit d'Arthur Conan Doyle, le créateur de Sherlock Holmes, attaquent en justice Netflix. En cause, Enola Holmes, un film de la plateforme où Millie Bobby Brown incarne la sœur du célèbre détective privé. Déjà tourné, le long-métrage doit sortir à la fin de l'année.

Le Conan Doyle Estate porte plainte contre Netflix pour violations du droit d'auteur et violations des marques déposées, mais aussi contre le studio Legendary Pictures, la maison d'édition Penguin Random House et l'autrice Nancy Springer, dont les livres ont servi d'inspiration pour la film, rapporte le Hollywood Reporter.

Les émotions du détective sont protégées

Toutes les histoires de Sherlock Holmes publiées avant 1923 sont tombées dans le domaine public. Celles conçues entre 1923 et 1927 sont encore détenues par la famille du romancier britannique disparu en 1930. Tous les éléments contenus dans ces histoires sont donc encore protégés par le droit d'auteur.

Conçues à la fin de la vie de Conan Doyle, ces histoires de Sherlock Holmes mettent en scène un détective plus humain, plus empathique. Selon la plainte, les livres et le film avec Enola Holmes n'ont pas le droit d'utiliser ces émotions du détective. Celles-ci sont en effet encore la propriété du Conan Doyle Estate.

Les ayants droit de Conan Doyle sont connus pour être procéduriers et n'apprécient pas les œuvres qui dérivent des romans. Mr. Holmes (2015), qui imaginait un détective vieilissant sous les traits de Ian McKellen, avait été visé par une plainte, depuis réglée.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV