BFMTV

Stranger Things: un musée américain réédite un "hoodie" des années 1980, vu dans la série

Coup de pub inespéré pour le Musée des sciences du Minnesota: l'un de ses anciens sweat-shirts, vu sur l'un des héros de la série fantastique, déchaîne les fans.

Le retour de Stranger Things fait le bonheur des fans... et du musée des Sciences du Minnesota. Dans le premier épisode de la deuxième saison de la série phénomène diffusée sur Netflix, Gaten Matarazzo, interprète de Dustin, l'un des jeunes héros, arbore en effet un sweat-shirt à capuche violet, floqué d'un squelette de brontosaure. Le vêtement tout ce qu'il y a de plus vintage date des années 1980, époque à laquelle se situe la série.

Ce détail n'a pas échappé au service communication du musée, qui a aussitôt partagé l'image sur son compte Facebook. Et profité de l'occasion pour annoncer la réédition du sweat-shirt en question.

"Aux fans de Stranger Things: regardez ce que Dustin porte dans l'épisode 1 de la saison 2! Oui, on en veut un aussi. On y travaille!" écrit le musée.

8.000 "likes" et des centaines d'appels

La proposition semble intéresser du monde, à en juger par les plus de 8.000 "likes" et autres réactions récoltés, ainsi que les 1.611 partages (à titre de comparaison, la précédente publication du musée avait suscité 122 mentions "J'aime". En outre, selon Twin Cities, site d'informations locales qui relate l'histoire, des centaines de personnes ont contacté le musée pour obtenir des informations sur le vêtement.

Dans la foulée, le musée a annoncé sur sa page Twitter que la production du "hoodie" serait relancée, invitant ses abonnés à s'inscrire sur une liste d'e-mails pour savoir quand le fameux pull sera disponible.

Stranger Things suit les aventures d'une bande d'enfants aux prises avec des forces surnaturelles. Dès la sortie de sa saison 1, à l'été 2016, la série a bénéficié d'un succès mondial, grâce à un cocktail gagnant: une intrigue inquiétante et captivante, des antihéros ultra-attachants et une ambiance retro touchant la corde sensible de tous les nostalgiques de E.T. et des Goonies.

Benjamin Pierret