BFMTV

Stranger Things: le secrétaire à l'Energie américain croit en un univers parallèle

Nancy (Natalia Dyer) dans la série "Stranger Things".

Nancy (Natalia Dyer) dans la série "Stranger Things". - Netflix

Et si l'Upside Down, version effrayante de notre monde, était réel? Une théorie crédible selon Ernest Moniz, ancien conseiller scientifique de la Maison Blanche.

Et dire qu'on trouvait que l'univers parallèle de Stranger Things était déjà suffisamment effrayant à travers nos écrans branchés sur Netflix. Ernest Moniz, le secrétaire à l'Énergie des États-Unis et ancien conseiller scientifique de la Maison Blanche, a révélé que ce monde digne des pires cauchemars, l'Upside Down, pourrait bien exister POUR DE VRAI. Terrifiant. 

"Nous travaillons sur les mondes parallèles" 

Invité dans le talk-show de la présentatrice américaine Chelsea Handler, l'homme a été interrogé au sujet des expériences menées par le gouvernement et si celles-ci étaient semblables à ce que l'on peut apercevoir dans le laboratoire de la série, épicentre du monde parallèle en question.

"Je dois d'abord vous prévenir que je n'ai jamais regardé la série, mais qu'on m'en a parlé", a commencé Moniz. "Ensuite, je crois que ce laboratoire fictif du Département de l'Energie existait dans les années 80, ce qui permet d'ores et déjà d'établir quelques conclusions. Enfin, je tiens à souligner que nous travaillons sur les univers parallèles". 

Au secours. Peut-on s'attendre à se faire aspirer à travers un mur gluant ou à voir débarquer le "demogorgon" à la moindre goutte de sang? S'il confirme que la possibilité d'un monde miroir au nôtre est bien réelle, le secrétaire à l'Energie ajoute toutefois qu'il ne faut pas "s'emporter au sujet des autres choses qui apparaissent dans la série". Ah. Pas de "demogorgon", donc (et c'est tant mieux).
Nawal Bonnefoy