BFMTV

Scandal : Kerry Washington heureuse de se faire enlever

-

- - Allociné

L’épisode dix de la quatrième saison de Scandal a bouleversé de nombreux téléspectateurs. Olivia Pope s'y fait enlever par des terroristes, arrachée à sa vie luxueuse de Washington. Kerry Washington revient sur cette expérience dans des révélations pour le moins originales.

Kerry Washington a adoré se faire enlever

Dans la saison quatre de Scandal, le personnage d’Olivia Pope a été plutôt malmené. Enlevée, elle s’est retrouvée soudain loin de Washington et de son quotidien déjà mouvementé. L’actrice Kerry Washington, qui aurait pu être troublée par ces évènements a au contraire adoré tourner ces épisodes. Ce qui n'est finalement pas étonnant puisque les acteur préfèrent en général jouer leurs personnages lorsqu’ils sont dans des états extrêmes. C’est l’occasion pour eux d’approfondir la psychologie de leurs rôles, parfois devenus routiniers au fur et à mesure des saisons.

Kerry Washington explique elle aussi avoir été ravie face à ce challenge : "J'étais vraiment époustouflée en lisant le scénario de ces épisodes. Tout ce qui définit Olivia Pope, la façon de marcher, les vêtements ou encore les sacs Prada, le fait de tout contrôler, toutes ces choses m'ont été arrachées et lui ont par extension été arrachées. Et, du coup, on s'est demandé qui était vraiment cette personne sans sa trousse à maquillage, sans toutes ces choses qui créent le masque d'Olivia Pope, qui elle est derrière tout ça."

Les révélations de l’actrice

Mais l’enlèvement n’est pas le seul évènement marquant de la dernière saison. Olivia Pope s’est complètement métamorphosée, comme le confie son interprète : "J’avais une garde-robe totalement différente, les acteurs étaient différents, je n'avais jamais travaillé avec eux, des endroits dans lesquels je n’étais jamais allée (…) Je me suis sentie heureuse et surtout mise au défi, c'était phénoménal, ça m'a vraiment permis de grandir en tant qu’actrice."

De nombreux rebondissements qui annoncent une belle saison cinq prévue pour cet automne.

Clara Crochemore pour BFMTV