BFMTV

Marseille avec Gérard Depardieu arrivera en mars 2016 sur Netflix

Gérard Depardieu au Festival de films russes à Nice en 2013.

Gérard Depardieu au Festival de films russes à Nice en 2013. - Valery Hache/AFP

Le tournage des neuf épisodes de la série événement de Netflix va débuter dans quelques jours au coeur de la Cité phocéenne.

Plus belle la vie n'aura bientôt plus le monopole de la ville de Marseille dans le paysage de la fiction française. En effet, la Cité phocéenne accueillera dans dix jours le tournage de Marseille, comme le rapporte Le Figaro. Celui-ci devrait se poursuivre jusqu'en novembre prochain. La série sera mise en ligne sur Netflix en mars 2016.

Le géant américain de vidéo à la demande mise beaucoup sur cette série, composée de neuf épisodes, qui sera proposé à ses 65,5 millions d'abonnés à travers le monde. Pour séduire ce public international, Netflix s'est attaché les services de Gérard Depardieu. L'acteur français, globe-trotter dans l'âme, bénéficie d'une renommée mondiale qui devrait attirer la curiosité d'un large public. 

Gérard Depardieu face à Benoît Magimel

Celui qui incarna Christophe Colomb sous la direction de Ridley Scott et fut nommé aux Oscars pour son rôle dans Cyrano de Bergerac incarnera le rôle du maire de Marseille dans cette nouvelle fiction de Netflix. Ecrite par Dan Franck, ce "House of Cards à la française" ressemblera avant tout à "une grande bataille politique" selon les propres mots du scénariste. 

Marseille plongera ses téléspectateurs dans une guerre de succession électorale opposant un maire au pouvoir depuis 25 ans à "un jeune loup aux dents longues". Dan Franck expliquait récemment à l'AFP avoir voulu privilégier "le conflit entre deux personnages, deux morales politiques, deux générations".

Dans cette série, Gérard Depardieu donnera la réplique à Benoît Magimel, Géraldine Pailhas et Nadia Farès. Trois réalisateurs se succéderont pour réaliser les différents épisodes : Florent Emilio Siri (Cloclo), Xavier Gens (Hitman) et Cédric Anger (La prochaine fois je viserai le coeur).

Fabien Morin