BFMTV

Le vibrant coup de David Harbour s'attaque à Donald Trump aux SAG Awards

Ils étaient nombreux, dimanche sur la scène des Screen Actors Guild à manifester leur colère contre le décret de Donald Trump sur l'immigration. Mais la vibrante diatribe de David Harbour, acteur de la série Stranger Things a épaté l'assistance.

Il était exhalté, David Harbour. Alors que de nombreux artistes ont manifesté leur colère contre le décret anti-immigration de Donald Trump, sur la scène des Screen Actors Guild, les prix du syndicat américains des acteurs, c'est sans doute celui de l'acteur de Stranger Things qui a le plus marqué et enthousiasmé l'assistance.

Toute l'équipe de la série de Netflix était venue recevoir le prix de la meilleure équipe d'acteurs dramatiques à la télévision. David Harbour a ainsi rappelé que nous étions "unis" et "tous humains dans cette aventure douloureuse, mystérieuse, joyeuse et excitante qu'est la vie".

"Nous chasserons les monstres"

"Pour reprendre les thèmes de Stranger Things, nous combattrons les harceleurs, abriterons les gens étranges et rejetés, nous surmonterons les mensonges et chasserons les monstres", a-t-il poursuivi. Et quand nous serons perdus au milieu de l'hypocrisie et de la violence de certains individus et institutions, comme le dirait le sheriff Jim Hopper (son personnage dans Stranger Things) nous distribuerons des coups de poing à ceux qui s'attaquent aux faibles et aux marginaux. Et nous le ferons avec toute notre âme, tout notre coeur et toute notre joie", a conclu l'acteur américain de 41 ans, sous les applaudissements nourris de l'assistance.

De nombreux autres artistes ont manifesté leur hostilité au décret pris samedi par Donald Trump, pendant que des manifestants anti-décret se réunissaient dans plusieurs états du pays.

'Ne pisse pas dans la soupe que nous nous apprêtons à manger'

"Bonsoir à mes confrères, aux téléspectateurs et à ceux qui dans les aéroports appartiennent à mon Amérique", a ainsi déclaré Ashton Kutcher dans son discours d'introduction. L'acteur a également tweeté: "Ma femme est venue dans ce pays grâce à un visa de réfugié en pleine Guerre froide. Je suis hors de moi. Nous n'avons jamais été un pays construit sur la peur".

L'acteur Bryan Cranston, récompensé pour son rôle dans All the Way, dans lequel il incarne l'ancien président américain Lyndon Johnson, a, lui, imaginé ce que celui-ci dirait à Donald Trump: "Il lui murmurerait à l’oreille quelque chose qu’il disait souvent, tant comme un encouragement que comme une mise en garde: 'Ne pisse pas dans la soupe que nous nous apprêtons à manger'".

R.I